Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 20:24
Cet après-m', rendez-vous avec quelques blogueurs. Au cours de la discussion, à un moment, une phrase de ce genre est tombée : "C'est quand même une drôle de période que tu as choisi pour ouvrir un blog !"
J'ai peu de mémoire, mais je me souviens tout de même avoir essuyé quelques mots piquants il y a quelques jours, en commentaires sur le blog de Miguel :
"Jubilation ? Opportunité ?" Je les avais mal pris, à vrai dire...
Alors du coup, cette petite phrase, cet après-midi, a fait une sorte de boum-bang-paf au fond de mes tripoises.
Evidemment.
Voici donc quelques précisions...


Je commente les blogs orléanais depuis un petit moment maintenant. A peu près un an.
L'envie d'en créer un, perso, s'est très vite fait sentir (J'ai du coup créé un blog professionnel, ce qui m'a permis de comprendre et connaître quelques trucs). Mais de là à "franchir le pas", comme dit BCT... Non.
Pas envie de lire du QT ou du MR sur mon blog.
Pas envie de me prendre la tête avec Minitruc ou machin chouette.
Pas suffisamment démocrate, sûrement. Pas suffisamment de courage pour assumer !!

Alors pourquoi maintenant ?
Pourquoi, si ce n'est par opportunisme ?

Oui, j'ai toujours eu de la facilité et du plaisir à écrire.
Mais non, je ne souhaitais pas, jusqu'ici, sortir de mon anonymat ( ! ).
Je ne pointais pas le bout de mon nez en "République des blogs", je me "planquais"... plancus !

Et puis l'  "affaire" Grouard / Fansolo, pour ne pas la nommer, a été révélée lors d'une conférence de presse du maire d'Orléans.
A vrai dire, je dois être très con, mais je suis tombée sur les fesses.
:-P
Je ne pensais pas :
1/ que Fansolo était nécessairement l'auteur de ce blog (je l'admire d'autant plus, à vrai dire !)
2/ que c'était tout cela qui lui causait tant de tracas depuis quelques mois (perquisition à son boulot, soucis avec son employeur, questions philosophiques sur l'avenir de son blog perso...)
3/ que cela méritait un tel pataquès...

Bref :
ça m'a fichue en rogne.
En rogne parce que je trouvais ça dégueu, insupportable, qu'un type sympa et intelligent s'en prenne à ce point plein la tête sous prétexte qu'il a osé rire un peu, alors qu'il n'a rien fait de mal.

Ca m'a aussi fichue en rogne parce que, au fil des mois, des débats en ligne, des prises de positions, des mails aussi, le gars Fansolo, comme certains autres, j'avais appris à le "jauger". A confronter ses valeurs aux miennes. A l'apprécier. A le considérer comme un ami. C'est débile, hein ?
Ben ouais.
C'est tout moi en tout cas !!
J'ai un ami très cher aux Etats-Unis (Bruce, si tu me lis !) et pourtant, je ne l'ai jamais vu...
Quand je vous dis que je suis strange...

Pour revenir à Fansolo, je le sentais de plus en plus mal depuis quelques mois, mais je ne comprenais pas pourquoi. Après la fameuse conférence de presse, tout s'éclairait !

Je me suis donc dit que je DEVAIS faire quelque chose... !!! Mais quoi ???
Une pétition ?
Pourquoi ne pas montrer à Fansolo comme à Serge Grouard que nous étions quelques uns que tout cela ne laissait pas indifférents ?

Sauf que quand on lance une pétition, si on veut que ce soit "sérieux", il faut se dévoiler.
Ecrire son nom.
...
...
...
gloups !
...
Après un an d'efforts pour qu'on ne sache pas vraiment qui j'étais ?
...
Bon, allez, l'objectif méritait que je fasse cette concession, et je l'ai lancée, cette pétition, avec mon nom en haut. Relativisons, me suis-je dit : personne ne te connaît, ça ne dira rien aux gens !!

Ensuite ? Gamberge, audience au tribunal, re-gamberge, à quoi s'est ajouté un soupçon d'agacement et toujours ce sentiment bizarre qu'on s'en est pris à un ami et que ça m'est insupportable de rester sans rien faire.

J'ai attendu le feu vert de Fansolo, et le blog de Polyborus est apparu.

Drôle de période pour ouvrir un blog ?

Jubilation ? Non.
Opportunité ? Non.
Provocation ? Non.

Plutôt une forme de réponse.

M. Grouard, vous vous inquiétez de la vitalité de la blogosphère orléanaise?
Vous préféreriez que tous ces "excités", ces blogueurs "lamentables" éteignent leur ordi et lâchent leurs claviers ?
Eh bien moi j'ai envie de l'ouvrir. Pour parler de vous, pour parler des autres, pour parler de tout.

Quant à Antoine, sache que tu as tout mon respect.

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Pourquoi donc
commenter cet article

commentaires

Steph / Polyborus Plancus 13/10/2008 19:20

Merci mOOn.
Pas facile de se positionner, et ça ne l'est pas plus pour moi, pour les raisons que tu dis.
Mais en effet, en "raisonnant" un peu, c'est-à-dire en essayant de peser le pour, le contre, la volonté, la peur, et tout le reste, ce blog m'a paru une évidence.
J'ai un espoir qui m'aide fort fort :
Au fond de moi, je crois vraiment à cette petite phrase anonyme :
"Heureusement, les méchants perdent toujours."
...

Mooblogqeur plancus (un peu moins, depuis peu) 13/10/2008 11:07

Quel bel article.

Et oui, "l'affaire" du méchant blogueur anonyme a eu pour effet deux réactions diamétralement opposées : celle de la peur et celle de la révolte. Tout d'abord, la peur de continuer à écrire des "choses" sur des élus dont on n'est pas content de ce qu'il font, en se demandant si un jour on ne se retrouvera pas à la place de Fansolo. Puis la révolte de l'ouvrir encore plus, en utilisant la liberté d'expression à bon essiant (essian ?).

Polyborus, tu (je te tutois, maintenant que je te connais en vrai) as choisi le bon côté du miroir. Oui, je reconnais avoir été éffrayé par ce 1er octobre. Antoine m'a même dit, en entrant dans la salle du tribunal : mais tu trembles ? Bein alors !!! Non, je ne tremblais pas, mais j'étais un peu subjugué par tout ce brouha médiatique autour d'une si petite "chose". Voir Antoine, gros déconneur, assis à côté du maire (oui, il n'y avait qu'un petit espace pour les séparer), pour une histoire de pastiche et de caricature d'amis de SG (dont je faiseit peut-être parti - moi aussi j'aurais pu crier au loup !!!) m'a franchement effrayé. C'était vraiment disproportionné !!!

Oui, moi aussi, après ça, j'ai eu envie de fermer mon blog. Bon, en plus, vue que je n'est plus grand chose en ce moment à critiquer à St-Jean de Braye (aidez-moi svp), que dire alors sur mon blog que la pluie et le beau temps ? Mais voilà. Polyburus est apparue. La, en voyant CDG, Miguel, Horza, les signes et quelques autres, je me suis dit que non, je devait continuer à "aboyer" au côté de Fansolo (ou plutôt derrière, je n'ai pas son talent).

En tout cas, merci Polyborus pour ce nouveau blog. Plus on est de fous, plus on .... bla bla bla. La chose est dite.

Steph / Polyborus Plancus 12/10/2008 09:10

D'où l'intérêt de multiplier les cibles... :-)
Solidarité quand tu nous tiens : on touche à un, on s'en prend plein en retour...

Fansolo 12/10/2008 09:02

Wow !
"1/ que Fansolo était nécessairement l'auteur de ce blog (je l'admire d'autant plus, à vrai dire !)"

Mais quand donc allez vous cesser de me faire rougir devant mon micro, chère Polyborus ?

C'est la deuxième fois qu'on me dit ça (le premier fut mon père) et c'est ce genre de truc qui me pousse à continuer ! Vos ailes de polyborus m'en donnent à mon tour quand je lis ça !
A certain moment, à vous lire, je sens que je vais partir en resistance, refaire des Grands Bûchers, "l'ouvrir" et continuer de mettre du poil à gratter partout où cette ville en a besoin...

Et puis en même temps, ben j'hésite... C'est pas si évident de rire en se prenant toutes ces baffes... A un moment, on se demande même si on ne devient pas maso...