Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 22:25
48 jours de course.
La pleine mer, la tempête...
Et les plans galère.

Voici quelques témoignages des marins du Vendée Globe, ce samedi 27 décembre 2008, à la vacation de 11h :

Sébastien Josse (BT) :
Moral limite :
« C'est un peu surréaliste sur le coup, en une seconde, de sentir le bateau partir à l'envers. Tout nous tombe dessus, on est projeté à mach 2 à l'intérieur, heureusement que j'étais assis à la table à cartes. On met une ou deux minutes à repérer le haut du bas, essayer de trouver une lampe, de comprendre ce qui se passe... Comme le roof est fissuré, de l'eau rentre dans le bateau, et tu te dis que c'est grave. Tout ce qui est dessus est passé dessous, et vice versa : il y avait de la bouffe et des fringues partout. Je pense que j'ai eu de la chance de ne pas faire le tour complet, je ne devais pas en être bien loin. Vu les dégâts, on parle de tonnes d'eau qui se sont abattues sur le bateau. Le plus embêtant ce sont les safrans. Il y en a un qui dit bonjour à l'autre. Je ne peux pas aller où je veux, ni dépasser les 10 noeuds, et le pilote automatique ne sait plus trop quoi faire. Je suis obligé de bloquer la barre direction nord, pour gagner des eaux plus calmes et évaluer les dégâts. Si le safran est valide, clignotant à droite et la course reprend, s'il ne l'est pas, clignotant à gauche et la course est finie. » 

Roland Jourdain (Véolia Environnement) :

Gloups :
« Il m'est arrivé une bonne galère : j'ai pas fait un coup à la Jojo, mais j'ai une vague qui est rentrée dans ma chambre pendant que je dormais. C'était un moment assez calme et une déferlante a explosé sur le bateau. J'ai 300 litres d'eau qui sont rentrés. Il y a quelques dommages collatéraux au niveau de l'électronique. Pour vider, la pompe de cale semble suffire, même si j'ai dû écoper un peu. Heureusement que le moteur n'a pas été noyé... J'aime pas dormir en fermant la porte, je suis claustrophobe et la voile c'est une activité de plein air, mais depuis je fais gaffe. A l'instant, je viens de lire que la prochaine porte a été remontée aux 44 Sud, on va faire un peu de tourisme le long des côtes chiliennes. »


Marc Guillemot (Safran) :

En escale pour réparation près des morses :
« Je suis arrivé il y a une heure et quart au mouillage, dans la petite anse au nord d'Enderby Island. (...) Je m'aperçois qu'il y a plus de travail que ce que j'avais en tête. Le rail de grand-voile est abîmé au-dessus et en dessous, je suis désabusé, mais pas abattu. La nuit est tombée il y a une demi-heure, sans lune, avec un front nuageux et du crachin, ce n'est pas l'idéal pour monter dans le mât. Je pense donc que je vais passer un peu de temps pour remettre le bateau en état de marche, sinon la course n'aura plus aucun intérêt. Je peux vous garantir que ça ne m'amuse pas du tout, mais c'est ça ou repartir sous toilé et ne prendre aucun plaisir dans des conditions infernales. Sandy Bay, c'est un endroit magique : un troupeau de morses très bruyant sur la plage, des phoques qui nagent autour du bateau et plein d'oiseaux. Il a fait un temps magnifique pendant deux ou trois heures, et si ce n'était la température, on se serait cru sous les tropiques. »

Marc Guillemot et Safran ont quitté leur mouillage de l'île Enderby dans l'Archipel de Auckland Islands à 21h30 heure française. Marc a pu effectuer la réparation du rail de grand voile et repart donc moins de 12 heures après avoir jeter l'ancre dans cette baie abritée.



Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) :

Le contraste :
« Depuis 24h, c'est un temps de demoiselle. Pas plus de 20 noeuds de vent, la mer est super calme. Je mange bien et fais de bonnes siestes. J'attends avec impatience le jour de l'an pour me faire encore une petite bouteille de rouge. Le pilote est en mode vent et je suis tranquille, quand vous m'avez appelé, je me suis demandé qui sonnait à la porte de ma véranda. Quand je vois devant et derrière, ce qu'ils ont pris comme branlée, ça fait froid dans le dos. »

Pour en savoir plus :
voir des vidéos,
écouter les interviews des marins,
faire le point sur la carte de la course :
http://www.vendeeglobe.org/fr/
 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Actu
commenter cet article

commentaires

Steph / Polyborus plancus 29/12/2008 22:01

:-) On reconnaît les initiés. Clip ajouté, Tryphon. :-)

Tryphon 29/12/2008 17:31

Aux sombres héros de l'amer... ♫♪
;-)

BCT 29/12/2008 15:32

Plouf !