Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 00:23
Jeudi. Il fait encore nuit, ce matin, même s'il est tard. Je pars en boulot en voiture. Comme souvent, je mets la radio. Et aujourd'hui, c'est France Bleu.
Il doit être un peu plus de 8h, peut-être 8h10, quand j'entends une voix que je connais bien, celle d'un très bon copain, un certain Christophe Desportes-Guilloux.
Vous le connaissez peut-être, vous aussi. En vrai, ou à travers son blog (fermé aujourd'hui) Monorleans.com.

Christophe, non seulement c'est un copain que j'apprécie beaucoup, mais à mes yeux, c'est un gars loyal et intègre. Par bien des côtés, je comprends ses prises de position. Parce que même quand on n'est pas forcément d'accord, tous les deux, au fond, on fonctionne un peu de la même façon :
Comme moi, il pique des colères quand il estime que c'est légitime, c'est-à-dire quand les choses lui semblent injustes, déviantes, ou encore lorsqu'il considère que les gens ne font pas leur devoir.
Parfois, les trois se télescopent, alors je ne vous dis pas, ça peut donner un bon coup de sang ! Pas de violence évidemment. Non. Ca, ce n'est ni son genre (ni le mien). Plutôt ce genre de colère qui nous prend les tripes, physiquement, et qui peut nous faire entrer dans de longues batailles.

Longues, parce que Christophe, comme moi, a la tête dure. Pas du genre à lâcher.
A tort ou à raison, c'est un idéaliste.
Du genre à croire que tant qu'on se bat pour le bien, il ne peut rien nous arriver. Jusqu'aux premières emmerdes.
Du genre à croire que tant qu'on se bat pour les mêmes causes, et qu'elles sont justes, c'est qu'on peut se faire confiance. Jusqu'aux premières déceptions.
Du genre aussi, à croire que la loyauté et la confiance sont des valeurs partagées dans son camp. Jusqu'aux désillusions douloureuses.
Et quand on se prend trop de "coups sur la tête", le mieux, c'est de prendre un peu de recul, de réfléchir, et de voir ce qui est vraiment important.
(NB 1 : Se retrouver sans boulot ou tenir sa langue ? Qu'est-ce qu'en pense Fansolo à votre avis ?)
(NB 2 : Tiens, c'est la question que se posent plein d'enseignants en ce moment. Mais ce n'est pas le sujet..)
Sauf qu'on ne peut pas s'être battu tant de temps pour de belles choses pour ne plus croire en rien en quelques mois. Alors, ça devient difficile de s'y retrouver, et de décider ce qu'on va faire.

Côté politique au sens noble, Christophe sait, je pense, que rien n'est changé en lui.
La cause des sans-papiers, les droits de l'homme, toutes les idées de gauche. Mais ses droits à lui ? Sa liberté d'expression ?
Figurez-vous que je ne lui ai rien demandé, avant d'écrire cet article. Je ne suis pas allée aux infos, je ne l'ai pas vu depuis plusieurs semaines, et je ne sais pas exactement quelles ont été les teneurs de ses négociations de boulot, avec son camp, comme avec le camp adverse.

Pourquoi ? Parce qu'on ne publie pas les confidences d'un copain. Et que si je les avais recueillies, j'aurais été 'obligée' de fermer mon clavier à ce sujet.
Or, non seulement je ne souhaite pas le fermer, mais je tiens même à l'ouvrir !!

Alors je ne lui demande rien, et je l'ouvre.
Est-ce que je suis grillée du coup, et que je n'obtiendrai pas les explications des uns et des autres ?
Tant pis.

Ce matin, donc (pour revenir à France Bleu) Christophe nous explique brièvement que continuer à tenir son blog n'est pas compatible avec les nouvelles fonctions qu'il vient de prendre auprès de l'opposition municipale d'Orléans, sur un poste payé par la mairie, donc par Serge Grouard. Là, sur France Bleu on conclue que ce dernier semble gagner sa bataille contre les blogs, puisqu'en peu de temps, il a fait un procès -lourd de frais je le rappelle- à Fansolo, et qu'il fait indirectement fermer un blog
(Monorleans) très critique de sa politique, en devenant le "payeur" de son webmestre.

Moi, j'ai envie d'ajouter plusieurs petits détails.

Tout d'abord, ce ne sera pas le premier employé de la mairie d'Orléans à fermer son blog.
On se souvient de Romain Soulas, un des rares jeunes gars intelligents à droite, même si je lui suis très opposée sur les idées, qui s'exprimait sur la toile... jusqu'à être employé par la mairie d'Orléans.
Côté élus de la majorité, on passe...

Ensuite, (et c'est là que je suis contente de ne pas être encartée) je suis sûre que la fermeture du blog de Christophe fait très plaisir à plusieurs maires et adjoints de gauche de l'agglo.

Adieux les critiques.
Adieu la liberté de ton qui caractérisait Christophe, et qui, j'en suis persuadée, assurait un contre-pouvoir certes modeste mais INDISPENSABLE, bien que très enquiquinant (les blogs, ça gratte parfois...) pour tous ces gens qui s'imaginent que sur le net, on n'a le droit de critiquer que leurs adversaires.
Dès que ça touche la gauche : Shut up ! Secret file !
(Je me rappelle un ami élu qui, lors d'une discussion, m'avait expliqué qu'il avait passé certaines infos sous silence lors d'un entretien parce que dans la pièce se trouvait un blogueur... Il ne faut pas dire les choses aux blogueurs. Ils peuvent cafter. C'est presque pire que les journalistes... )

AH ! LA BELLE AUBAINE !
Voilà que Grouard permet au poil à gratter de passer sous une bonne douche froide !

Vous l'imaginez, comme moi, la discussion avec CDG ?
"Christophe, tu ne veux pas bosser à la mairie pour l'opposition ? Ca serait bien ! Quelqu'un de bien comme toi ! Mais tu sais, Grouard il n'aime pas trop ton blog. Alors il ne veut pas signer ton contrat. Et puis, à vrai dire, tu sais, nous on croit que ce n'est pas très compatible avec ta fonction, hein ? Tenir un blog... Tu vas avoir un devoir de réserve..."

DEVOIR de RESERVE ???
Et en quoi le poste qu'il prend actuellement l'oblige davantage à un devoir de réserve que précédemment ?
Oh, mais si, c'est différent. Il est tout simplement temps qu'il se taise, hein ?
C'est bon, là, il l'a suffisamment exercée, sa liberté d'expression...

Eh bien vous savez quoi ? Je trouve ça lamentable, pour reprendre un adjectif très utilisé sur Orléans.
Tout aussi lamentable que de faire pression pour qu'on enlève ou qu'on modifie des articles de blogs qui ne sont QUE critiques.

J'ai créé le blog de Polyborus parce que je refusais le silence assourdissant que Grouard voulait créer sur la blogosphère orléanaise. Aujourd'hui, je suis en colère.

Parce qu'en ces temps où la droite nous pond des réformes gravissimes, la gauche devrait assurer.
Etre au top niveau du sens des valeurs et de la démocratie.

Un peu de poil à gratter sur la toile ?
Mais grand bien vous fasse, barons et baronnes, de droite, comme de gauche !!!

Ne croyez-vous pas que les lecteurs de blogs ET LES ELECTEURS cherchent avant tout la sincérité, en opposition à ce qui peut être pratiqué dans certains autres médias, ET en politique trop souvent ?
Ils n'attendent pas de nous qu'on écrive uniquement des articles lourds contre un camp et des louanges sur un autre.
Ils nous savent partiaux, imparfaits, mais nous attendent sincères.
Et c'est cette sincérité qui fera gagner la gauche.
Parce que le mensonge et les manoeuvres ne peuvent pas tenir, sur le long terme.
...
...
...
Christophe, j'ai bien noté tes clins d'oeil ce matin. Bien sûr que j'en ai été touchée, et je t'en remercie.
Mais je pense (quand même) que tu fais une connerie.
Crois bien que je te comprends, au fond.
Tu as besoin de manger, de payer ton loyer, ton chauffage ( ! ). Comme tout le monde.
Mais tu ne rends service ni à la gauche ni à notre agglo en lâchant sous la pression.

L'intérêt POLITIQUE de ton blog se situe justement dans ta capacité de critique militante de toutes les déviances. Quel que soit le bord qui déconne. Alors même que tu es profondément de gauche.

La gauche orléanaise a besoin de ton blog, pour convaincre les citoyens désabusés que la politique a encore un sens. Que la droite et la gauche sont réellement différentes.
Et que ce qui les différencie, ce sont les valeurs.

Et que ces valeurs, tu les défends quand elles sont mises à mal par le camp adverse, mais aussi quand elles sont mises à mal par des individus de ton camp.

Si tu n'es plus là, c'est donc la gauche qui perd une grande bataille.
Celle de la crédibilité.


Que reprochent mes amis anti-politique à la gauche en général ?
D'être "comme la droite". Et puisque la gauche est si piètre communicante sur ses idées, les gens, ces gens, alors même que moi je les sais de gauche, ne se retrouvent plus dans aucun parti. Ils ne savent plus quoi voter. Et ils font n'importe quoi. Voire pire.
Et maintenant, si ton blog ne ré-ouvre pas, ils vont avoir tout loisir de croire encore en cet amalgame gauche-droite.
Notre pays, notre région, notre agglo, méritent mieux que ça !!

Il est plus que temps de conserver les blogs des militants sincères.
Plus que temps.
  

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Actu
commenter cet article

commentaires

GABRIELLE 13/01/2009 21:17

Steph,

C'est trop chou !!!

Miguel 11/01/2009 23:05

Mouais, je suis en fait assez étonné que CDG qui est prompt à aller parler sur France Bleu ne dise rien ici. J'ai du mal à croire qu'on puisse vraiment le museler.

Puisqu'il ne s'exprime pas, je vais me lancer dans la politique-fiction :
1- tenir un blog, c'est chiant à certains moments et il faut avoir de sacrés raisons de le faire pour continuer
2- l'article sur les barons était une erreur. Tout le monde en fait. Encore faut-il l'admettre.
3- on pourrait croire que son job à la mairie pourrait lui causer des problèmes mais c'est une connerie car une fois embaucher, je ne vois pas comment le Maire pourrait virer un collaborateur de l'opposition en argumentant du fait qu'il s'oppose.

Alors, poursuivant en politique fiction car je n'en ai pas parlé avec lui, je crois qu'il devait en avoir un peu ras le bol, qu'on l'a fait chier et qu'il a trouvé là le coup de pouce pour s'arrêter.

Au fond, que fait CDG depuis 3 ans ? Il va voir les cadastres et les dossiers à la mairie, lit les délibérations et monte des dossiers qu'il met en partie sur son blog. A quoi ça sert ? A beaucoup sans doute sauf qu'on a quand-même perdu les municipales la dernière fois. Que fera-t-il demain ? Ben un peu la même chose, sauf qu'il le fera de l'intérieur de l'opposition avec on l'espère des résultats différents.

Bernard Bonnejean 11/01/2009 22:25

Tryphon, s'iou plaît ! Vous êtes défitivement démasquéE !
Mais pour parler sérieusement : je plains le monsieur en question, sorte d'Obama local. On semble tout attendre de lui.
Il est de loin préférable, en effet, de "monter des assoc', des collectifs, de prendre des positions fortes" etc.
Il fut un temps où de Gaulle rejetait la "politique des partis". Qu'est-ce que ça voulait dire ?
D'une part, on nous demande de voter et aussitôt après de fermer nos gueules. Y'a plus rien à voir ; c'est l'affaire des pros.
D'autre part, sous prétexte de discipline parlementaire, on interdit à nos élites de discuter les ordres du chef, tant et si bien que les députés UMP votent les lois imbéciles qu'on leur demande de voter depuis des mois, contrés systématiquement par d'autres députés PS-PC auxquels on défend de trop réfléchir.
Le pire du pire c'est de rejeter ses propres responsabilités de citoyen sur un Obama local ou international, messie présumé, hérault d'intérêts qui, de toute façon, s'avèreront un jour ou l'autre contradictoires.

Steph / Polyborus plancus 11/01/2009 15:35

Ce n'est que le point de vue d'un électeur de base, mais d'un électeur a priori convaincu d'avance... Que dire des autres, si toi, comme moi, comme beaucoup d'autres, on en est là ?

Tryphon 11/01/2009 14:48

@CLT:

"Sans cela, sans l'expression publique et forte de prises de position des gens de ses rangs, la gauche orléanaise va se casser la figure, comme la gauche nationale. Parce qu'on ne vous entend pas."

Je souscris bien sûr à cette phrase de Steph ; même pour s'adjoindre la collaboration de quelqu'un d'aussi efficace que CDG, il y a des choses qui ne se font pas en C.M. ; et des silences qui blessent les oreilles.

Doucement, la confiance fiche le camp.
Mais ce n'est que le point de vue d'un électeur de base.

@B.B :
Malgré ses dénégations, Miguel a écrit : "Je me suis personnellement battue(...) ;-)