Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 13:43
LA GORGE NOUEE et LE BIDE à L'ENVERS... Et si c'était mon fils ?

Les mots sont évidemment vains pour décrire ce que je ressens à ce moment-même, à la lecture d'un article de l'excellent
Médiapart (journal en ligne payant, auquel j'accepte sans souci de céder 9 euros par mois pour bénéficier de la qualité de leur travail).



Cet articl
e de Louise Fessard, titré :

MAM ne voit «pas de problème particulier» à une charge de CRS contre des collégiens

explique comment des collégiens de retour d'une visite de l'Assemblée Nationale se sont retrouvés balayés par une horde de CRS chargeant une manif étudiante à la gare Montparnasse... alors que les collégiens n'avaient rien fait...

Dans ce genre de cas, on se met tout simplement à la place des uns et des autres, et on comprend très vite comment tout ceci a pu arriver.
Un collégien, ça n'a pas une bouille très différente d'un étudiant quand on est CRS et dans le feu de l'action.
Un enseignant non plus d'ailleurs.
Un étudiant, ça peut participer à des manifestations sans pour autant demander à être molesté, violenté de la sorte.

Le 5 mars, à la gare Montparnasse de Paris, les événements ont vraisemblablement dépassé les différents acteurs... actifs ou passifs.

Bizarrement, autant on peut trouver des explications à ce qui s'est passé, autant, à mon avis bien sûr, on ne peut supporter le commentaire qu'en a fait la ministre de l'Intérieur :
(Je reprends l'article de Médiapart)


Elle met en doute la parole des enseignants et collégiens présents ce jour-là, et parle d'une simple "bousculade", d'un "contact d'une matraque avec l'estomac de l'un" des élèves.
La réalité est tout de même un peu différente :
"Onze certificats médicaux, avec des contusions, une entorse cervicale, une entorse au genou" informe un professeur du collège concerné.

Michèle Alliot-Marie enfonce le clou en ajoutant :
"Quand on a la charge d'un certain nombre de jeunes et notamment de très jeunes, on évite de les mettre dans des lieux où il peut y avoir des manifestations et des mouvements de foule."
!!
Le message est donc clair à l'intention de tous les adultes responsables de ce pays !!
Moi qui me croyait dans un état où on pouvait évoluer (globalement) dans une certaine sécurité, je suis servie !

Comment exprimer à quel point je suis scandalisée ?
Je trouve inqualifiable l'attitude de la ministre, qui nie le problème et qui culpabilise les enseignants présents.

Car où est le problème en réalité ?

Il est dans le fait qu'on ne devrait pas avoir le droit de charger des manifestants non violents.
OUI, ces charges peuvent dégénérer et causer des accidents.

Où se situe l'intérêt d'une telle action ?
Dégager les voies envahies par la manifestation ?
N'y a-t-il pas de moyen plus calme de procéder ?

Pour vous faire une idée, vous mettre à la place des collégiens, des professeurs qui ont vécu ce cauchemar, vous pouvez, outre lire cet article de Médiapart, visualiser une partie de la manifestation, filmée et visible ci-dessous (le passage parlant se situe à 2:00 minutes).
Imaginez, vous ou votre ado, emporté par la foule d'étudiants et de CRS alors même que vous n'avez que commis l'erreur d'être présent au mauvais moment.


Bien à vous, même si on marche sur la tête !

Polyborus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Police française
commenter cet article

commentaires

autreidée 08/04/2009 11:43

La vidéo montrant la relation de cause à effet entre des étudiants qui passent sur les voies, réprimées par une orde de CRS le tout sur fond de musique qui éveillerait même chez les two be three un sentiment révolutionnaires n'est peut-être pas de toi mais le fait de la publié montre que tu adhére à cette façon de communiquer et c'est ça qui me choc. Je vais peut-être te donner de l'importance (et tu en as) en disant ça mais en cherchant juste a me renseigner sur le sujet, je suis tout de suite tombé sur ton blog. Tu compiles de maniére personnel de l'information et tu la redistribu au internautes. Penses tu vraiment que beaucoup de monde aura le recul nécessaire pour comparer tes dires à d'autre sources? Non, ils prennent tes idées comme de l'information et c'est justement ça qui pose probléme.
Bref de toute façon on dérive sur un autre débat qui n'a rien à faire dans ce sujet d'autant plus que nous semblons être daccors sur le fond.
Mais n'oublis pas que peu de monde n'a le recul ni l'expérience nécessaire pour faire la différence entre l' opinion personnelle et de l'information générale, surtout quand c'est aussi bien présenté.

Steph / Polyborus plancus 08/04/2009 11:19

Bonjour autreidée,

Tout d'abord, une précision :
Je ne suis pas journaliste, ce blog est un espace personnel sur lequel je dis ce que je pense.

Je ne crois pas avoir félicité dans mon article le blocage des voies, mais plutôt m'être interrogée sur les méthodes employées par les CRS, qui ont conduit de jeunes collégiens innocents à être violentés.

Pour ce qui est de la vidéo, elle n'est pas de moi, mais d'étudiants présents ce jour-là à la gare Montparnasse. Je l'ai incluse parce que je trouve qu'elle est parlante pour comprendre comment les collégiens se sont retrouvés "pris dans la vague" devant les CRS, alors qu'ils ne le souhaitaient pas.

Je réitère les propos que je tiens très fréquemment sur cet espace de discussion :
Les forces de l'ordre ont un devoir de respect et de précaution, que certains de ses représentants ne prennent pas suffisamment.
Je suis bien aise que mon enfant, collégien lui aussi, n'ait pas participé à la sortie organisée ce jour-là, car j'aurais, et lui aussi bien sûr, très mal vécu qu'il se fasse violenter ainsi sans avoir rien fait.

autreidée 08/04/2009 10:07

Non mais les gars vous êtes vraiment à l'ouest!Je dit pas qu'il n'ya pas eu d'abus quant à la charge des CRS ce jour la mais je vais vous rapeler un petit point de droit, le fait de déscendre sur un voie SNCF ou RATP est un délis et bien que je trouve aussi navrant qu'un groupe de jeune n'ayant rien a voir avec la manif est était bléssé je trouve ça assez drôle qu'on reproche au force de l'ordre d'être intervenu pour fair cesser un délis! Parcontre pour ce qui est des dérrives dénoncées moi j'aimerai tout simplement parlé de cet article, certe la liberté d'expression doit être respéctée et encouragée c'est pour cela que je me permet d'écrire que cet article et cette vidéo n'ont rien a voir avec du journalisme,parlons plutôt de démagogie et de manipulation d'opinion! Le coup de la musique de fin avec le bilan des dérrives du gouvernement sarcozy ne peut entrainée qu'une chose c'est que ce type de débordement en gare de montparnasse recommence et je me perméttrai jsute de vous rapelé qu'une telle démagogie méne plus à strasbourg qu'au Tibet!
Le devoir de se révolté en cas d'abus du systéme est bien évidement un des droit lesplus sacré des peuple mais faurai voir a pas faire comme les CRS et à pas oublier son cervau à la fac.
Ce jour la les dérrives ont été des deux coté et avec les conséquences que ça à impliquées. Le principal soucis est du registre de la proportion.
Sur ce, je vais m'excuser pour l'ensembles des fautes d'orthographes commises, je ne partage que trés peu mon avis sur le net mais promet de le refaire si le besoin s'en fait sentir!!

Cordialement!

Steph / Polyborus plancus 14/03/2009 23:23

Merci Tryphon... Je ne savais pas encore.

Tryphon 14/03/2009 21:55

Un soupçon de fadeur
Un rien de tragédie
Et je pleure
Mon collyre
Ma colère