Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 20:52


Si on en croit l'article de LibéOrléans et les nombreux témoignages qui arrivent en commentaires, il est à craindre que la réponse soit oui !

A nouveau, je pose la question :

Les forces de police sont-elles recrutées et formées correctement ?

En effet, si le chef de la police d'Orléans semble recueillir tous les suffrages, il n'en est pas de même pour certains éléments de ses troupes (entre autres des agents de la BAC), accusés par des manifestants et des témoins d'avoir adopté une attitude inacceptable lors de l'évacuation du rectorat d'Orléans du 27 mars 2009.

Petit retour en arrière pour situer le contexte :


Depuis maintenant 8 semaines, l'enseignement supérieur et la recherche sont en mouvement de grève pour protester contre la politique du gouvernement les concernant.

Ce 27 mars, certains décident d'investir pacifiquement le rectorat d'Orléans.
Après 4h sans aucun débordement, la police intervient pour les déloger de force.
Les manifestants préviennent qu'ils pratiqueront une résistance passive...
Cela ne plaît pas à tous les policiers, si on en croit les témoignages.

En effet, des commentateurs de LibéOrléans accusent certains policiers d'avoir tenus des propos intolérables :
"Ca va saigner." "Toi, je te retrouve tout seul, je te défonce."
... mais aussi d'avoir adopté "dans le dos" de leur chef des méthodes VIOLENTES scandaleuses :
coups de pieds, coups de poings, clefs, points de compression, coups de matraque !!

Le syndicat Sud a d'ailleurs fait un communiqué de presse pour protester, et réclamer notamment la levée des poursuites pour rébellion aux forces de l'ordre engagées contre un jeune manifestant qui aurait été blessé au cours de cette intervention.

Ces témoignages accablants m'inquiètent d'autant plus que je connais certains policiers (j'ignore s'ils se trouvaient sur les lieux) qui ont été recrutés il y a quelques mois et qui n'ont ni le sang froid ni le calme nécessaires pour faire ce métier.

A l'heure où nous nous inquiétons toujours plus pour notre état de droit, ne serait-il pas temps de
mettre le paquet sur un recrutement de qualité
et sur une formation poussée
pour nos forces de l'ordre
?


On admet tous qu'enseignants, éducateurs, soignants, quelles que soient leurs difficultés à gérer des cas lourds de troubles du comportement, ne doivent pas pour autant perdre leurs moyens... (facile à dire...)
Ne devrait-on pas être ENCORE PLUS exigeants envers la police, surtout quand elle fait face à des personnes PACIFIQUES ?

Bien à vous,

Polyborus


Voir l'article de Mourad Guichard de LibéOrléans ainsi que les commentaires en cliquant ici.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Police française
commenter cet article

commentaires

Steph / Polyborus plancus 29/03/2009 20:19

Bonsoir Je rome

A vrai dire, ce qui me choque là-dedans, c'est que c'était envers des personnes assises tranquillement, si j'en crois les témoignages bien sûr.
Il n'est nullement besoin de faire une clef ni un point de compression à quelqu'un qui est assis. Au contraire, on l'empêche de se relever ! C'est valable pour maîtriser quelqu'un qui est debout et qui ne se laisse pas faire.

Vous remarquerez que je ne joue absolument pas à l' "anti-flics". Non, je veux pouvoir les respecter. J'essaie de comprendre, et je n'y arrive pas.
Connaissant un peu certains éléments de la police, je suis inquiète. C'est dès le recrutement que de grosses erreurs sont faites. On ne doit pas accepter n'importe qui dans la police. Et le manque de formation est inacceptable. On doit y mettre les moyens !
Je veux croire à l'état de droit.
Je n'arrive donc pas à me faire à l'idée qu'on utilise la violence face à des personnes pacifiques.
Je suis et resterai contre la violence. Cette situation ne me semblait pas nécessiter ce qui a été relaté par les témoins.

Je rome 29/03/2009 19:06

Même si je désapprouve certains comportements des policiers, une chose m'a interpellé dans votre article:
"mais aussi d'avoir adopté "dans le dos" de leur chef des méthodes VIOLENTES scandaleuses :
coups de pieds, coups de poings, clefs, points de compression, coups de matraque !!"
Pour les coups, je vous suis à 100% mais des clés ou des points de compression sont des moyens relativement pacifiques pour contrôler un individu récalcitrant!
Je suis plutôt du côté des manifestants en ce qui concerne les revendications mais comprenez les policiers auxquels on demande de les évacuer.
Il y a eu des dérapages condamnables et certains policiers eux-même se plaignent du manque de formation continue!

Circé 29/03/2009 17:28

Peu de femmes dans la blogosphère orléanaise, mais il semblerait que nous ayons pratiquement toutes choisi ce sujet.
A ton avis, une relation de cause à effet ?