Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 18:05
L'Association Départementale pour l'Accompagnement des MIgrants et leur Famille cesse ses activités.
Outre son soutien aux immigrés, elle organisait des formations sur la discrimination, des soirées débats sur les migrants.
Ces questions ne sont certes pas "à la mode" dans la société repliée sur soi dans laquelle nos gouvernants essaient de nous faire vivre.
Tout est maintenant une question de résistance, au quotidien, mais l'ADAMIF n'a plus de moyens pour survivre.

Cette association vous invite
à une dernière soirée d'information et de clôture
ce mardi 5 janvier 2009,
à partir de 19h30,
au cinéma des Carmes, rue des Carmes à Orléans.

Quelques précisions de Joëlle Richard (directrice) :

L'ADAMIF va arrêter ses activités en janvier.
Suppression volontaire et brutale de marchés, financements à la baisse, notre conclusion est que dans la France d'aujourd'hui, il n'y a plus de place pour une association de notre nature.
(...)  (En diffusant cette information largement) vous marquerez aussi votre soutien au personnel de l'ADAMIF collectivement licencié, et aux nombreux bénéficiaires de notre action pour qui cette fermeture est très difficile à vivre.
Nous comptons sur vous.


aff-adamif.jpg

Bien à vous,

Polyb.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Société
commenter cet article

commentaires

Polyb 05/01/2010 00:45


Merci beaucoup Jean-Paul. Ca va toujours mieux en le disant. :)


jean paul morat 05/01/2010 00:11


Je regrette de ne pouvoir être à vos côtés demain soir pour cause d'impossibilité, sachez que je vous soutiens et que cette absence n'est pas un silence.