Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 22:50
De Célestin Kouassi.

Rien ne laissait présager les événements graves qui allaient passer ce jour-là. Mais bon, c'est le destin.
Il était environ minuit, si je me souviens, car j'avais une dizaine d'années.
Le ciel d'un bleu clair laissait voir les étoiles qui scintillaient dans une clarté totale. On se serait cru en plein jour.
Les villageois n'osaient jamais se lever à cette heure-là. Comme d'habitude, ils attendaient l'aube pour prendre le chemin des champs. Cette nuit, ils étaient endormis profondément après une longue soirée de fête.
Nos parents n'étaient pas encore rentrés, ils dormaient peut-être dehors, après les palabres.
Dans la forêt toute proche, les animaux nocturnes donnaient de la voix. Ainsi, le hululement du hibou ou le ricanement de la hyène, bien souvent, déclenchaient les pleurs d'un petit enfant.
J'avais comme un pressentiment que quelque chose de grave allait se produire.
Deux jours plus tôt, j'avais croisé un individu à la limite du village qui avait l'allure d'un espion.
Un jour, les Krans, un groupe ethnique de l'autre côté du fleuve, avaient décapité plusieurs hommes de mon village. Cette histoire avait inquiété tout le monde et je me rappelle bien que notre chef avait dit aux autres hommes qu'ils formeraient des garçons au front si nécessaire.
Après cela, je n'ai plus compris le reste de leur discussion.
Allongé sur ma natte, il me revenait en mémoire que la haine d'une tribu envers une autre pouvait engendrer une guerre.
Nous, nous étions des Krous, mais étions-nous si différents des autres, les Yakoubas, les Guérés ?
Pourquoi étais-je si inquiet ?


(à suivre)


Google-Maps-Cote-d-Ivoire-et-Liberia.png(Carte Google Maps)

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Inclassable
commenter cet article

commentaires

Polyb 20/01/2010 00:07


Garde le moral :
Aujourd'hui Célestin va bien, il est papa, et il se reconstruit. C'est important.

Je publie ce texte parce que j'ai du mal avec certaines personnes qui disent que la Côte d'Ivoire est un pays "où il n'y a pas la guerre, à ce qu'on sache !"...

Nos presses franco françaises et très nombrilistes (hors big cata comme en Haïti, mais pour combien de temps... ?) ne parlent pas ou très peu de ce qui se passe ailleurs. Ce qui n'est pas le cas
d'autres pays francophones d'ailleurs... Ici, notre connaissance des événements de notre monde contemporain est très limité, à peu près autant que le programme de Géographie version 2008 en
primaire : la France, la France, la France... la France au sein de l'Europe économique. Un peu juste.

Concrètement, toi, moi, plein de lecteurs savent bien que même si un homme vient d'un endroit "où il n'y a pas la guerre comme en Afghanistan", même si lui, personnellement, n'a pas forcément
souffert de choses graves, la situation dans son pays d'origine peut être bien plus complexe qu'on ne le croit.
Mais d'autres se gaussent et jugent sans savoir...
Bien sûr, ils ne lisent pas mon blog, ces gens-là.
Bien trop chiant pour eux.
Mais bon, je ne vais pas non plus devenir femme politique juste pour passer mes messages personnels.

Il se trouve que je connais Célestin, l'auteur de ce texte. Il ne fait pas état de ce qu'il a vécu, et si je n'avais pas connu la situation par un tiers qui l'a grandement aidé il y a quelques
années, je ne m'en serai pas doutée.
J'ai eu envie de livrer son témoignage, qui a été publié par ailleurs dans le cadre du festival "On connaît la nouvelle" il y a quelques années.


polikarpov 19/01/2010 08:38


Tu me fais peur...Arrête ça tout de suite...Mon moral commençait à remonter...