Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 17:30

Voici, reproduite avec son autorisation, la lettre écrite par Michel Ricoud au préfet du Loiret il y a quelques jours.

M. Ricoud est Conseiller général d'Orléans La Source, et Conseiller municipal d'Orléans.

Sans en exagérer l'ampleur, je suis choquée par l'incident qu'il évoque, et je me pose des questions sur le "message" que souhaite faire passer la police.

Je vous laisse lire... on se retrouve plus bas pour mon commentaire.


 

Michel RICOUD
Conseiller général de la Source
Conseiller municipal d'Orléans
Orléans, le 21 février 2011.

 

Monsieur le Préfet du Loiret

181, rue de Bourgogne

45000-Orléans
 

Objet: interpellation inquiétante

 

 

                                               Monsieur le Préfet,

 

 

              Comme vous le savez, les questions d'insécurité, d'incivilité et de respect, me tiennent à cœur. Très souvent, je me permets d'attirer votre attention sur ces problèmes qui perturbent la vie de nos concitoyens, et en particulier dans les secteurs HLM.

          Jeudi 17 février 2011, une patrouille de Police était présente sur le secteur Roberval, Barthélémy et Bécasse à la Source. Plusieurs jeunes ont été contrôlés. Quand la Police joue son rôle de prévention, son rôle de Police de proximité, il n' y a rien à dire. Même si, de mon point de vue, l'intervention des policiers doit se faire dans le respect des personnes. Ce qui n'est pas toujours le cas. Loin s'en faut.

          Or, dans le cadre de cette patrouille, mon petit fils, âgé de 13 ans, qui rentrait tranquillement  chez moi, au 84, rue de la Bécasse, a été interpellé assez brutalement, par trois policiers, alors qu'il ne disait rien et qu'il ne faisait rien de répréhensible. A moins qu'avoir une capuche sur la tête et d'être jeune est un délit ?  Je vous pose la question.   

          Trois policiers, dont un la main sur le flash - ball, lui ont demandé de mettre les mains en l'air, comme si il était un vulgaire délinquant ou un bandit de grand chemin. Il a été fouillé sans ménagement. Mon épouse a fait part de sa colère face à une telle intervention. Un policier  lui a répondu sèchement: " Mais Madame, à 13 ans, on deale ! ". Peut-être qu'il existe des dealers de 13 ans, mais la grande majorité des jeunes de 13 ans ne sont pas des dealers. Cela se saurait. En tous les cas, mon petit fils ne l'est pas.

          Je tiens donc, très officiellement, à vous faire part de mon profond mécontentement suite à cette interpellation plus qu'abusive et demande des excuses. Pas étonnant qu'après, le fossé se creuse entre la jeunesse et la Police  et que de la haine anime certains jeunes. Je ne cautionne pas et n'approuve pas les insultes dont  trop souvent, sont victimes les policiers qui n'ont pas un métier facile. Mais, avec ce qui s'est passé jeudi 17 février dernier, je me dis qu'il n'est pas étonnant qu'il y ait tant  méfiance. Ce que mon épouse a vécu jeudi 17 février ne fait que confirmer ce que je savais déjà.

      Persuadé que vous répondrez à mon courrier, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet,  à l'expression de mes respectueuses salutations.

                                                                                                Michel RICOUD

 

 

Note : Michel Ricoud est un homme politique pour qui j'ai beaucoup de respect. Il se montre toujours au plus près des préoccupations de ses concitoyens, et particulièrement de ceux qui n'ont pas toujours la possibilité de faire entendre leur voix. Je sais qu'il n'agit pas ici pour défendre particulièrement son petit-fils, mais bien pour dénoncer une attitude inacceptable.

 

Le comportement des services de police, bien malheureusement, m'interroge de plus en plus, et de plus en plus souvent.

En quoi un contrôle qu'on peut sans peine qualifier de routinier, nécessite-t-il de tels procédés ?

 

Accepterions-nous, lors d'un contrôle routier, qu'on nous fasse sortir du véhicule les mains en l'air comme sur certaines vidéos américaines, qu'on nous fouille, alors qu'on n'a rien fait ?

 

Il en est de même pour le cas qui nous intéresse.

 

Les jeunes doivent apprendre à FAIRE CONFIANCE aux forces de l'ordre.

Pour ce, comme pour tout, ils doivent COMPRENDRE un minimum ce qui leur arrive, et SE SENTIR RESPECTÉS.

 

Où est-il question de respect, ici ?

Pourquoi une telle attitude ?

 

Malheureusement, il me vient en tête la façon dont les filles de Circé (alors adolescentes, comme le petit-fils de Michel Ricoud) avaient pu être maltraitées elles aussi alors qu'elles n'avaient rien fait :


(RE) LIRE le billet LA COULEUR DU DELIT

 

Et bien entendu, je pense à tous ces jeunes que je connais, que j'apprécie ou bien plus encore, parce que je les ai vus grandir, que ce soient mes enfants ou ceux des autres :

Méritent-ils d'être traités ainsi ?

Comment réagiraient-ils s'ils subissaient un contrôle de police de ce genre ?

 

Lorsque j'étais moi-même adolescente, ma colère contre les forces de l'ordre, si peu respectueuses (et ouvertement racistes pour certaines d'entre elles) a fait grandir en moi des convictions politiques et des valeurs très fortes, qui ont beaucoup influencé mon parcours personnel et professionnel. Naïvement, je croyais que tout cela irait en s'arrangeant. Avec le temps, avec le temps va, tout s'en va... y compris les saloperies.

 

Malheureusement, je me trompais.

Des exemples récents, nous en avons tous, sur Orléans ou plus loin :

 

L'évacuation "musclée" d'étudiants hors du rectorat d'Orléans

 

Amnesty International tâcle la police française

 

Reims : condamnés parce qu'ils se trouvaient là

 

Gare Montparnasse : des collégiens chargés par les CRS

Il n'est pas question de mettre "tout le monde dans le même panier" (à salade ?).

Tous les policiers ne sont pas irrespectueux, tous ne donnent pas une si mauvaise image de nos forces de l'ordre... Ce sont ceux qui se comportent comme des malotrus que je fustige.

 

Je ne comprends pas et ne comprendrais jamais... si ce n'est que, pour avoir pu constater les conditions d'admission des jeunes dans la police : c'est du grand n'importe quoi.
On y laisse entrer des jeunes morts de trouille, sans sélection psychologique : en quelques semaines, ils se prennent pour les caïds de la rue... pour mieux cacher leur terreur.
Rien de mieux que de la petite racaille, sauf que... eux, ce sont les représentants officiels de notre pays...

 

Je n'étais pas sur place lorsque la police a contrôlé le petit-fils de Michel Ricoud. J'ignore donc si les policiers avaient de l'expérience ou non.

Ils devraient en tout cas APPRENDRE à RESPECTER les concitoyens, QUEL QUE SOIT LEUR ÂGE, et QUELLE QUE SOIT LEUR APPARENCE.

 

...

 

A bon entendeur...

 

Bien à vous,

 

Polyb.

 

La-police-aime-les-jeunes

Source image : http://quefaitlapolice.samizdat.net

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Police française
commenter cet article

commentaires

Polyb 28/02/2011 22:04



En effet, il y a de quoi être en colère, Dulce !


Les "éléments" de la police qui agissent comme celui dont vous parlez devraient être écartés du terrain, au moins le temps d'être FORMÉS aux situations de conflit... histoire d'éviter d'en créer
inutilement !


Je n'ose même pas imaginer ce qui aurait pu se passer s'ils étaient tombés sur un jeune "révolté" comme je pouvais l'être à leur âge... De nos jours, avec une passionaria dans mon genre, ce
serait directement la cellule... voire le flash-ball, ou la clef au bras.


Qu'il doit être difficile d'être "flic" quand on est un type bien, la tête sur les épaules, qui fait de son mieux, et qu'on travaille avec de tels énergumènes qui mettent à plat en une seconde
les efforts fournis pendant des années !



Dulce 28/02/2011 19:53



 


Je suis touchée par le récit de Michel Ricoud, puisque j'ai été moi-même témoin d'une semblable "mésaventure", mais pensant naivement qu'elle était isolée , j'avais gardé cette histoire pour moi
,ne la partageant qu'avec mon entourage!


 


Aujourd'hui après avoir lu cette lettre de Mr Ricoud , je souhaite à mon tour dénoncer cette "agressivité " policière dont peuvent être victimes les jeunes .J'en ai été temoin !


C'était la nuit de la st sylvestre .Mon fils âgé de presque 18 ans avait organisé une petite fête à la maison pour la nouvelle année accompagné de 6 de ses amis. Avec mon mari nous leur avions
proposé que plus tard dans la nuit nous pouvions les déposer en discothéque pour fêter la nouvelle année!!


c'est vers 1h30 que mon fils m'appelle en me demandant de passer les chercher chez un de ses amis qui habite à quelques pas de la maison et qui était allé se changer. Comme convenu je passe les
prendre et je me gare tous feux allumés dans la ruelle en face de la maison du jeune homme et j'attends quelques instant . Les garçons au nombre de cinq sortent de la maison et mon fils se dirige
vers la voiture. C'est à ce moment là qu'avec une vraie violence ,s'arrête brusquement une voiture de police d'où sortent 3 policiers qui "braquent" les jeunes avec une torche électrique !! De la
voiture,j 'assiste à ce spectacle désolant de jeunes calmes et surpris par des policiers complètement survoltés comme s' ils allaient faire l'arrestation de grands bandits!! De colére,
j'enclenche la première et j'avance vers eux en ouvrant ma fenêtre et je demande à mon fils notamment de monter dans la voiture.! L'un des policiers, le plus agressif se dirige vers moi en
pensant que j'étais aussi un jeune qui attendait dans la voiture! Il m'ordonne sur un ton quasi dictatorial de couper le moteur et de BAISSER D'UN TON !! J'étais simplement en train de leur dire
que j'avais assisté à la scène et que je trouvais leur attitude complètement déplacée!


Celui- ci repart vers les jeunes pour contrôler le scooter d'un d'entre eux, pompiers volontaire de garde ce jour-là et qui lui, reprenait la direction de la caserne.(Il y a de quoi décourager
les plus nobles vocations,non?) alors que les deux autres plus calmes se dirigent vers moi et m'expliquent qu'il y avait eu des plaintes de certains habitants de la commune et qu'ils ne savaient
pas à qui ils avaient a faire. Je leur repond justement qu' au lieu de se comporter comme des cow boy, ils pourraient aborder les "jeunes"avec respect en leur accordant au moins le bénéfice du
doute !!


Alors que les deux agents me présentent leurs excuses, je leurs repond qu'avec eux il n y a pas de soucis!


Le troisième policier,le petit nerveux ,en entendant mes paroles se retourne vers moi,s'approche du véhicule et me crie ;"ça veut dire qu'avec moi y a des problèmes??"


Je lui rétorque qu'effectivement avec lui, il y a un problème et que son agressivité envers les jeunes me laisse perplexe quand à sa capacité à faire ce travail.


Pour seule réponse, il s'en retourne vers ses collègues en mettant un coup de poing de dépit sur ma portière !!


 


Avec du recul, je ne sais pas ce qui aurait pu se passer si je n'avais pas été là !


Je me demande aussi comment aurait réagi mon mari lui qui ne supporte pas les injustices et qui était "bouillant" lorsque je lui ai raconté cette mésaventure.Il voulait d'ailleurs ,relater les
faits au commissariat de police!


Il est possible aussi que face à l'arrogance et à la provocation des policiers,le ton soit monté car il s'agit quand même d'adolescents et que la soirée dicothèque se soit transformée en
soirée-cellule.


Je me demande même si j'aurai crû une telle version si mon fils me l'avait relatée.


Je ne veux pas mettre encore plus d'huile sur le feu mais force est de consater qu'avec de tels comportements ,le fossé entres les forces de police censées nous protéger et notre jeunesse
destinée à prendre soin de ses ainés n'a pas fini de se creuser.


Le débat est ouvert!!!!!


 


Dulce,une mère en colère!



Circé 28/02/2011 12:05



Oui, Polyb.


Pour mes filles nul n'a daigné me répondre. Tout juste Florent Montillot a-t-il cru bon de déléguer deux motards de la police municipale jusque chez Michel Ricoud pour lui répondre, car Michel
l'avait interpellé pour savoir pourquoi je n'obtenais pas de réponse à mon courrier.


On voit que la police municipale est est à disposition et que ses attributions sont aussi de délivrer le courrier, cela coûte cher aux contribuables, n'est-ce pas ?


Il a argué sans sourciller que je ne lui avait jamais écrit, et que j'avais préféré faire un pamphlet sur le net et une attaque contre les forces de l'ordre plutôt que de le contacter. Je
rappelle qu'auparavant, je m'étais déplacée directement à la police municipale pour avoir des explications et que pour voir F.Montillot, il faut prendre un rdv, mais que pour ce faire, il faut
lui écrire avant !


Elu de proximité comme tu le vois.


Bon, Il se trouve que j'ai toutes les preuves de mon envoi de couriier, et que cet adepte de l'agenda 21 comme toute cette mairie se trouve à ne jamais lire ses mails donc !


Alors que j'avais pris soin de téléphoner à son secrétariat pour lui indiquer que je lui envoyais ainsi mon courrier. J'en ai comme je te l'ai dit, toutes les preuves.


La réponse faite à Michel Ricoud a été de plus que je "crachais" sur la police municipale, que j'attisais la haine des jeunes à leur encontre et ce Monsieur a jugé bon de tenir copie à chacun de
ses agents.de sa réponse où je suis bien entendu nommément mise en cause. Quant à mes enfants...


Si on n'appelle pas cela désigner à la vindicte policière des jeunes et sa famille ?


/home/dominique/Bureau/montillot1


/home/dominique/Bureau/montillot2


Et dire que j'avais prévenu sa secréataire juste avant...


Ah, au fait, la parution de la lettre ouverte sur mon blog date du 26 juin, le courrier envoyé à Montillot du 24 juin. Mais je suis une méchante "buzzeuse", n'est-ce pas. Mes filles quant à
elles, et bien, elles ont dorénavant le même sentiment que le petit fils de Michel et de nombre d'autres jeunes. La police municipale, n'est pas là pour les protéger et elles en ont peur. Alors
qu'elles devraient non seulement être rassurées mais aussi et surtout les respecter.


 



Polyb 28/02/2011 10:44



Puisses-tu avoir raison !


Comme j'aimerais, en effet, que cela incite les services à se montrer plus respectueux de TOUS les citoyens, jeunes ou vieux, qu'ils aient une bonne bouille ou pas, qu'ils soient bien habillés ou
pas...


La vie est suffisamment difficile comme ça, sans créer des injustices supplémentaires par je-m'en-fous-tisme.


J'ai eu de tes nouvelles par Circé ce matin, au téléphone. Ma proposition d'avant Noël tient toujours. :-)



jean paul morat 28/02/2011 02:42



C'est complètement abject et traumatisant pour un mômede 13 ans....Juste de quoi  le décider à plonger d&ans la délinquance.....


Seul point positif de cette affaire et sans doute malchance pour le policier : être tombé sur Michel Ricoud par petit fils interposé, et qui dispose d'une notoriété bien méritée pour donner à
cette affaire l'ampleur qu'elle mérite....Afin d'en éviter d'autres !....Peut être un mot de Montillot lors du prochain conseil....En tous cas je ne doute pas de la pugnacité de Michel....


Amitiés à lui....Et bises àpour toi et les tiens en espérant que vous allez tous bien...