Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 20:50

Après la pause dominicale, voici la suite de notre bilan Sarkozique, assez désastreux, il faut bien l'avouer. Aujourd'hui, un chapitre particulèrement édifiant, sur la gestion des médias pendant ces 5 années. Prenons bien garde de ne pas oublier qui nous avons à la tête du pays, et souvenons-nous-en au moment de voter !! 

Bien à vous,

Polyb.


 

Rappel : Il était une fois un copain de longue date, prénommé Grégo, qui s'était mis à noter, consciencieusement, les instants clefs de la vie Sarkozique.

Exactement ce que, dès le 1er jour, j'avais eu envie de faire, sans parvenir à supporter l'idée de ma fader cette tâche que je savais d'autant plus fastidieuse qu'elle était déprimante, pour tout(e) citoyen(ne) soucieux(se) du bien-être de son pays.

Grégo a donc pris des notes, qu'il est temps de vous livrer, en guise de bilan. Elles ne sont certainement pas exhaustives, mais si vous repérez des erreurs ou des manques, n'hésitez pas à nous en faire part, soit en commentaire, soit en cliquant sur "contact" (dans le menu à gauche) pour compléter le document.

Voici le chapitre 12, sur 18.

Bonne lecture,

Polyb.

 

Sommaire du Cahier du petit Nicolas :

I- Une République démocratique : les grands principes des Lumières : séparation des pouvoirs, indépendance de la justice...

II- Une République de la liberté : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits... » 

III- Une République de l'égalité : même citation qu'au dessus ! 

IV- Une République de la fraternité : une République fraternelle, c'est celle qui respecte un autre peuple comme son frère.

V- Une République laïque : l'héritière de la loi de 1905  

VI- Une République des Droits de l'Homme : en démocratie, les citoyens ont des droits. Sinon, ils sont des sujets qui ont des devoirs. 

VII- Une République juste : une justice indépendante 

VIII- Une République au-dessus des partis : « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État. » (article 5 de la Constitution)

IX- Une République écologiste : l'écologie comme grande valeur du XXIème siècle 

X- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (1ère partie)

XI- Une république qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (2è partie)

XII- Une République médiatique et communicante : le quatrième pouvoir comme garant de l'indépendance de la pensée 

XIII- Une République des symboles : les symboles comme communication absolue 

 

XIV - Une République extrêmement droite : ferme

XV- Une République idéologique : les idées comme invariant de pensée

XVI- Une République des bons sentiments et du bon sens : l'alliance de l'intelligence de la main et du cerveau 

XVII- Une République familiale : « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille... » 

XVIII- Une République qui fait des affaires : « le client est roi », disait ma grand-mère épicière 

XIX- Une République qui a des résultats : comme conclusion provisoire 

Epilogue- Et pour finir en souriant (ou pas...)  

 

 

Une République médiatique et communicante : le quatrième pouvoir comme garant de l'indépendance de la pensée 


− 14 mai 2007 : Le directeur du JDD avoue avoir caviardé un article informant que Cécilia Sarkozy n'était pas allée voter au deuxième tour. « Il l'a fait après un coup de fil d'Arnaud Lagardère » (France Inter) 

− 25 mai 2007 : Laurent Solly, ancien directeur de cabinet de Sarkozy, et directeur de sa campagne, est nommé à la direction de TF1. C'est l'Élysée qui l'annonce, avant même TF1. 

− 25 mai 2007 : Catherine Pégard, journaliste du Point, Myriam Lévy, du Figaro, et Georges-Marc Benamou, de Nice-Matin, deviennent conseillers de Sarkozy, à l'Élysée ou Matignon. 

− 6 août 07 : pendant ses vacances de riche aux USA (à plus d'une heure de Paris, contrairement aux ministres), Sarkozy s'en prend aux journalistes qui font des photos. Problème : la présence de Rachida Dati, qui aura menti beaucoup sur ce voyage... (Rue 89, RTL, Le Figaro) 

− 17 novembre 07 : grève à la SNCF : le nombre de grévistes n'est pas annoncé par la direction, mais par l'Élysée. 

− 19 novembre 07 : Nicolas Beytout, directeur des rédactions du Figaro, prend la direction du pôle média de LVMH. C'est Sarkozy qui l'annonce en premier à des journalistes des Echos. (Le Monde – France culture) 

− 1er janvier 08 : « même si la réalité n'est pas à la hauteur des attentes, le message est souvent si bien relayé en amont qu'il en reste toujours quelque chose », à propos des vœux du 31 décembre, qui aurait dû « renouveler l'exercice ». (La Croix) 

− 3 janvier 08 : « le changement dans nos sociétés complexes nécessite un consensus. Or, il se fabrique par des façonnages progressifs de l'opinion. Lorsqu'une mesure dérangeante proposée dans un rapport finit par être appliquée, c'est souvent parce qu'elle figurait dans une demi-douzaine de travaux précédents. […] on peut aussi comparer cela aux coups de butoirs. La porte de la forteresse cède avec le dernier coup de bélier, mais tous ceux qui l'ont précédé ont eu leur utilité. C'est ce dont doivent se convaincre tous les auteurs de ces rapports » Robert Rochefort (Challenges du 8/11/07) 

− 3 janvier 08 : le 18 décembre, la section du syndicat des journalistes de Paris Match regrette une nouvelle censure (sur la vie de C. Bruni) et note l'intention d'embaucher Anne Fulda. « Ce recrutement imposé ne semble pas s'imposer, alors que Paris Match subit un plan de départs volontaires ». Anne Fulda est... a-t-on le droit de le dire ? 

− 27 février 08 : après relecture par l'Élysée, le mea culpa de Sarkozy sur la phrase « casse-toi, pauvre con » est rajouté dans une interview au Parisien. Elle n'existait pas au départ. (Le Parisien) 

− 18 mars 08 : après la défaite de l'UMP aux municipales, Sarkozy réorganise sa communication. On était passé de « c'est une élection nationale » en novembre à « c'est une élection locale » en février. (lemonde.fr) 

− 12 avril 08 : loi sur la protection des sources des journalistes : sous couvert de « réforme », on essaie de se mettre en droit avec les règles européennes, tout en prévoyant des exceptions « exceptionnelles ». (le Canard Enchainé) 

− 12 mai 08 : « un comble, Nicolas Sarkozy s'en prend à la presse », écrit le Post 

− 6 janvier 09 : suppression de la pub sur les chaînes publiques, après 20 heures. Or, la promesse de campagne était : « augmenter les recettes publicitaires pour donner à France Télévision les moyens de ses ambitions ». 

− 7 mai 09 : un salarié de TF1 est licencié pour s'être opposé à titre privé à la loi HADOPI. (Le Point)

− 17 juillet 09 : l'institut OpinionWay fournit au Figaro et à LCI des sondages payés et conçus par Patrick Buisson (ex-Minute), conseiller à l'Élysée. (tous les journaux) 

− 19 août 09 : une visite de Luc Chatel dans un supermarché dénoncé : les clientes avec lesquelles il discutait étaient en fait des employées du personnel et des élus UMP. (le Figaro) 

− 27 août 09 : Sarkozy, allant visiter la rescapée d'un crash aérien, a refusé d'enfiler une combinaison stérile (« pas question de porter cet accoutrement ridicule ») et embrassé la malade « de la part de Carla ». Et ce au péril de la vie de la dite malade... (Siné Hebdo) 

− 7 septembre 09 : bidonnage durant les visites de Sarkozy dans les usines : des ouvriers viennent d'autres usines du groupe et sont sélectionnés en raison de leur « petite taille ». (RTBF, AFP...) 

− 13 septembre 09 : le ministre Eric Besson fait un doigt d'honneur à une caméra de Canal Plus. 

− 16 septembre 09 : un hôpital parisien fête son 2 500ème greffé du foie. Sarkozy s'invite. Bilan : des opérations retardées, des salariés en congés forcés,  des parkings supplémentaires loués, et 200 000 euros de budget, payés par l'hôpital. (Europe 1) 

− 12 octobre 09 : l'Élysée a fait dupliquer 400 copies d'un documentaire à la gloire de Sarkozy, diffusé au départ sur La 5, sans autorisation des auteurs ou de l'éditeur. Cela pourrait valoir jusqu'à 3 ans de prison et 300 000 euros d'amende. (le Canard Enchainé) 

− 14 octobre 09 : affaires des sondages de l'Élysée : après une audition de Christian Frémont par la commission des finances de l'assemblée, il est avéré que l'Élysée payait des sondages écrits par Patrick Buisson (lequel était rémunéré deux fois pour ce faire), sondages ensuite donnés au Figaro et à LCI. Plein d'autres détails illégaux figurent dans ce dossier. Christian Frémont affirme que cela n'a plus cours, alors qu'il y a quelques mois, on nous disait que tout était normal. (Rue89) 

− 18 octobre 09 : Sarkozy a fait un discours il y a quelques jours devant les agriculteurs, en commençant par : « je ne suis pas venu vous tenir un discours que vous avez déjà entendu ». Puis il a refait exactement le même discours que le 19 février 09, y compris le rapprochement entre la terre et l'identité nationale. (Canal Plus) 

− 5 novembre 09 : Estrosi insulte des membres du PS sur Tweeter, avec des jolies fautes d'orthographe. (le Figaro) 

− 9 novembre 09 : la page Facebook de Sarkozy affirme qu'il était présent à Berlin le 9 novembre 1989, pour la chute du mur. C'est impossible, plusieurs journaux en apportent la preuve.  Dans les jours qui suivent, Fillon, Madelin, Juppé, Martel, de Peretti rameront pour essayer de le prouver. A chaque fois qu'ils apporteront un argument, il sera démoli dans les heures qui suivront par la presse. (Le Point et tous les journaux) 

− 9 novembre 09 : il y a quelques jours, Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, a déclaré : « l'arrivée de Philippe Val à France Inter est une prise de guerre sarkozyste ». (tous les journaux) 

− 9 novembre 09 : Sarkozy avait affirmé pendant la campagne qu'il ferait plusieurs conférences de presse par an. Il n'en a fait qu'une, en deux ans et demi, durant laquelle il a humilié Joffrain. (Rue89) 

− 15 décembre 09 : « Dati piégée par son manque de motivation au Parlement Européen », titre l'AFP, après que Dati a répondu au téléphone dans l'hémicycle, avec un micro sur elle, en dénigrant le parlement... 

− 16 décembre 09 : Noël Mamère est sanctionné à l'Assemblée pour avoir adressé un bras d'honneur aux députés UMP qui lui reprochait d'avoir fait entrer des militants de Greenpeace. Voir le même paragraphe, à la date du 13 septembre 09 pour comparer. Le bureau de l'Assemblée reconnaît par la même occasion que les députés UMP et NC ont eux « insultés et injuriés » Greenpeace et la gauche.

− 27 janvier 10 : tout au long de son quinquennat, Sarkozy aura écorché la langue française. Quelques petites pépites venant de son interview d'il y a quelques jours sur TF1 : « Si on dit plus qu'est-ce qui va et qu'est-ce qui va pas », « le repliement communautaire », « ce sont nos principals concurrents, nos principals partenaires », « l'apprentissage, elle en a plein de vertus », « nous sommes la dernière génération qui peuvent sauver le monde ». (le Canard Enchainé) 

− 30 janvier 10 :  le conseil de l'UMP, qui avalise les compositions des listes régionales, se finit sous les sifflets. Aucun télé n'en parlera, contrairement aux radios et aux journaux de presse écrite. (le Canard Enchainé) 

− 10 mai 10 : Fillon annonce un plan de rigueur, mais se refuse à employer ce mot, comme beaucoup à l'UMP, à l'Élysée, dans les ministères. Les journalistes ne sont pas dupes, et même Copé, qui affirme : « c'est un plan de rigueur ». (AFP) 

− 17 juillet 10 : « au Japon, Fillon brise le tabou du mot rigueur », annonce Ouest-France. Pourtant, il disait au lendemain de ses annonces : « nous sommes dans une gestion qui n'est pas celle d'un plan de rigueur. La rigueur, c'est quand on réduit les dépenses et qu'on augmente les impôts ». (Le Nouvel Obs) Sarkozy lui, dans une interview télé, parle toujours de « politique rigoureuse », mais pas de rigueur. 

− 21 juillet 10 : les journalistes du Figaro sont excédés par les soit-disant scoops, qui sont des communiqués gouvernementaux. Le dernier en date blanchirait Woerth. (Le Canard Enchainé) 

− 25 juillet 10 : bel article de l'Expansion du 13 juillet, au lendemain de l'interview télévisée de Sarkozy : 10 mensonges éhontés révélés, et la servilité du journaliste (Sarkozy n'a fait que redire des mensonges déjà passés de mode, sans que Poujadas ne dise rien). Les syndicats de France Télévision s'offusqueront de cette interview complaisante. 

− 13 septembre 10 : Le Monde porte plainte pour violation du secret des sources. Il accuse l'Élysée d'écoutes téléphoniques illégales. (L'Express) 

− 17 septembre 10 : la fin de la publicité sur France Télévision ? C'est fini. (Le Point) 

− 21 septembre 10 : l'Élysée réécrit en deux heures une interview de Woerth sur la réforme des retraites pour l'adoucir et laisser plus de place à Sarkozy. (L'express, France Inter) 

− 8 octobre 10 : passée inaperçue, cette confidence de Fillon à Capital : « oui, les baisses de niches fiscales sont des hausses d'impôts ». (Le Canard Enchainé) 

− 11 octobre 10 : Sarkozy affirme aujourd'hui qu'il fera des réformes jusqu'au bout, contrairement aux propos sur la « délégifération ». (tous les journaux) 

− 6 novembre 10 : après les exploitations illicites avérées de factures détaillées de téléphone et les vols d'ordinateurs chez des journalistes travaillant sur les affaires Bettencourt, Mediapart et le Canard Enchainé accuse l'Élysée d'utiliser des cellules de la DRCI pour surveiller les journalistes. 

− 14 novembre 10 : remaniement ministériel, dont il ne reste qu'un commentaire : « beaucoup de bruit pour rien ». C'en est fini de l'« ouverture à gauche » et de « l'ouverture aux minorités visibles ». 

− 10 décembre 10 : l'AFP se moque des gaffes de communication des ministres suite à un épisode de neige, et note deux tendances : la minimisation, voire le refus de regarder la réalité en face (syndrôme Borloo pendant les pénuries d'essence ou Hortefeux sous la neige) et le rejet sur l'autre de ses propres incompétences (Fillon assure que c'est de la faute de Météo France si des gens ont été bloqués dans leur voiture). 

− 24 mars 11 : Claude Guéant, depuis qu'il est nommé Ministre de l'Intérieur, occupe le terrain, sous les ordres de Patrick Buisson sans doute. D'où de multiples petites phrases à la limite de l'extrême. Mais surtout, il redonne les solutions médiatiques portées depuis 9 ans. Aujourd'hui, le redéploiement de policiers, annoncé 3 fois depuis 2007... (Canal+) 

− 21 mai 2011 : la communication passe par la pédagogie. Ainsi, il y a quelques années, Sarkozy nous expliquait combien il était pédagogique de mettre des panneaux annonçant les radars fixes. Depuis quelques jours, il explique combien il est pédagogique de faire l'inverse, et met en rogne une bonne partie de sa majorité. Quelques jours après, la décision est annulée, mais tout et son contraire est dit pour l'expliquer... (tous les journaux). Quelques jours passent encore et finalement les panneaux seront laissés, ou enlevés, personne ne sait. Et les avertisseurs de radar seront interdits, ou rebaptisés... Bref, beaucoup d'annonces !! 

− 10 octobre 11 : soir du premier tour des primaires au PS. Les membres de l'UMP donnent leur analyse du vote, en se basant sur un document « éléments de langage », distribué dans leurs rangs 5 jours plus tôt ! (le Nouvel Obs) 

− 25 janvier 12 : note de la gendarmerie à tous les gendarmes : passer le mot que tout va bien, aussi bien dans les moyens que dans les résultats. Note valable jusqu'en... avril 2012... (France Inter) 

− 3 février 12 : Sarkozy en déplacement sur un chantier se fait filmer entouré d'ouvriers. Sauf que c'était tous des figurants... (L'Express) 

− 22 février 12 : Sarkozy, en déplacement de campagne, prend le train. Il monte en deuxième classe, pour rejoindre à l'abri des caméras le wagon de première... Surtout, depuis son élection, il ne le prenait jamais « pour des raisons de sécurité » selon l'Élysée. (Le Canard Enchaîné)

 


A suivre.

 

Prochain chapitre :

XIII- Une République des symboles : les symboles comme communication absolue

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Politique
commenter cet article

commentaires

jany 13/10/2012 16:26


mardi 23 octobre 20 h 30 BOURSE DU TRAVAIL rue saint marc TOURNEE EUROPEENNE DES FEMMES contre la crise en Europe


http://cadtm.org/local/cache-vignettes/L720xH509/Appel-Europeen-Tournee-Feministe-4e8e5.jpg


Vous y êtes cordialement invités.

Polyb 27/03/2012 23:08


Merci BCT pour ce lien, le système de lecture n'est pas mal fichu du tout !


:-)

BCT 27/03/2012 15:06


Pour compléter ce chapelet édifiant, tu peux te promener sur l'excellente chrono du Monde, ici :


http://www.lemonde.fr/politique/infographie/2011/05/06/retour-sur-les-quatre-annees-de-la-presidence-sarkozy_1517949_823448.html