Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 17:45


Rappel :
 Il était une fois un copain de longue date, prénommé Grégo, qui s'était mis à noter, consciencieusement, les instants clefs de la vie Sarkozique.

Exactement ce que, dès le 1er jour, j'avais eu envie de faire, sans parvenir à supporter l'idée de ma fader cette tâche que je savais d'autant plus fastidieuse qu'elle était déprimante, pour tout(e) citoyen(ne) soucieux(se) du bien-être de son pays.

Grégo a donc pris des notes, qu'il est temps de vous livrer, en guise de bilan. Elles ne sont certainement pas exhaustives, mais si vous repérez des erreurs ou des manques, n'hésitez pas à nous en faire part, soit en commentaire, soit en cliquant sur "contact" (dans le menu à gauche) pour compléter le document.

Voici le chapitre 14, sur 18.

Bonne lecture,

Polyb.


Sommaire du Cahier du petit Nicolas :

I- Une République démocratique : les grands principes des Lumières : séparation des pouvoirs, indépendance de la justice...

II- Une République de la liberté : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits... » 

III- Une République de l'égalité : même citation qu'au dessus ! 

IV- Une République de la fraternité : une République fraternelle, c'est celle qui respecte un autre peuple comme son frère.

V- Une République laïque : l'héritière de la loi de 1905  

VI- Une République des Droits de l'Homme : en démocratie, les citoyens ont des droits. Sinon, ils sont des sujets qui ont des devoirs. 

VII- Une République juste : une justice indépendante 

VIII- Une République au-dessus des partis : « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État. » (article 5 de la Constitution)

IX- Une République écologiste : l'écologie comme grande valeur du XXIème siècle 

X- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (1ère partie)

XI- Une république qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (2è partie)

XII- Une République médiatique et communicante : le quatrième pouvoir comme garant de l'indépendance de la pensée 

XIII- Une République des symboles : les symboles comme communication absolue 

XIV - Une République extrêmement droite : ferme

XV- Une République idéologique : les idées comme invariant de pensée

XVI- Une République des bons sentiments et du bon sens : l'alliance de l'intelligence de la main et du cerveau 

XVII- Une République familiale : « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille... » 

XVIII- Une République qui fait des affaires : « le client est roi », disait ma grand-mère épicière 

XIX- Une République qui a des résultats : comme conclusion provisoire 

Epilogue- Et pour finir en souriant (ou pas...)  

 

 

Une République extrêmement droite : ferme

 

 

− 22 mai 2007 : Christian Vanneste, auteur de propos troubles sur l'homosexualité (il sera blanchi en justice), est invité chez le premier ministre. Sarkozy avait assuré que Vanneste ne serait pas candidat aux législatives dans le Nord : il le sera, sous l'étiquette CNI, et l'UMP ne présentera pas de candidat en face... Il réitérera le même genre de propos en 2012. 

− 20 juin 2007 : Le Pen est reçu à l'Élysée pour parler de l'avenir de l'Europe. Dans un premier temps, les Verts, qui, contrairement au FN,  ont des députés, ne devaient, eux, pas être reçus. Ils le seront finalement après De Villiers. (RTL.fr et France Inter) 

− 1er août 07 : retour sur le discours de Dakar de N. Sarkozy, la semaine précédente : «jamais l'homme africain ne s'élancera vers l'avenir », « l'homme africain n'est pas entré dans l'histoire », « l'homme moderne a beaucoup à apprendre de l'homme africain, en symbiose avec la nature ». C'est une « insulte à l'Afrique », selon les médias locaux. (le Canard Enchainé) 

− 7 août 07 : Le Pen félicite Sarkozy pour ses débuts. Il dit avoir été reçu deux fois à l'Élysée. (Libération) 

− 20 septembre 07 : les tests ADN pour les candidats au regroupement familial sont adoptés à l'Assemblée. Fillon dira joliment que c'est un détail de cette loi... 

− 23 octobre 07 : la représentante de l'ONU contre le racisme et les discriminations juge que la loi ADN est « une instrumentalisation politique de l'immigration ». Elle juge cela « dangereux et malheureux ». (France Culture) 

− 6 novembre 07 : « j'irai chercher ceux qui restent, quoi qu'ils aient fait. Le rôle du Président de la République est de prendre en charge tous les Français ». Déclaration de Sarkozy après un baroud au Tchad, pour récupérer les Français emprisonnés après l'affaire de l'arche de Zoé, sans se soucier de la justice tchadienne. (lemonde.fr) 

− 14 novembre 07 : le rapporteur spécial de l'ONU sur le racisme, la discrimination raciale et la xénophobie déclare que le discours de Dakar participe d'une « légitimation intellectuelle du racisme » et que les tests ADN constituent « une illustration de cette stigmatisation de l'immigré ». « Dire devant des intellectuels africains qu'ils ne sont pas entrés dans l'Histoire s'inspire des écrits racistes des XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles ». (le Canard Enchainé) 

− 14 janvier 08 : Christian Vanneste sera soutenu aux municipales par l'UMP. Il avait dit que « l'homosexualité est inférieure à l'hétérosexualité ». (L'Express) 

− 8 avril 08 : « la politique d'expulsion met à mal la politique d'intégration, même celle de l'immigration choisie », écrit Le Monde. 

− 30 avril 08 : discours de Sarkozy en Tunisie : « vous avez la main d'œuvre, nous avons l'intelligence ». (le Canard Enchainé) 

− 30 avril 08 : interview télé : « il n'y aura pas de régularisations massives. Il y a une loi. Je dis aux préfets d'appliquer la loi. » C'est au nom de cette loi que les travailleurs sans papiers réclament leur régularisation. (le Canard Enchainé) 

− 10 février 09 : « la dénonciation est un devoir républicain » nous dit Frédéric Lefèvre, porte-parole de l'UMP, au sujet des passeurs de sans-papiers. (France inter) 

− 10 septembre 09 : Hortefeux tient des propos racistes lors de l'université d'été de l'UMP (« quand il y en a un... »). Il se défend en disant qu'il parlait des Auvergnats. (tous les journaux) La vidéo qui le montre a été filmée par un journaliste de LCP-Sénat, et les directeurs de ces chaines en ont interdit la diffusion. (le Figaro) 

− 13 septembre 09 : Eric Besson, ministre de l'immigration, annonce qu'il ne signera pas les décrets d'application sur les tests ADN, qu'Hortefeux n'a pas non plus signé pendant 2 ans. (tous les journaux)

Sarkozy dira le 16 septembre : « les tests ADN, ça ne sert à rien, c'est stupide ». (tous les journaux) 

− 9 décembre 09 : débat sur l'identité nationale : un débat demandé par la droite à l'Assemblée, commencé avec 50 députés, finit à 12. C'est dire si ce débat est important !

− 10 février 10 : le débat sur l'identité nationale, qui aura connu un nombre de dérapages racistes conséquents, accouche sur l'apprentissage de la Marseillaise à l'école... mesure déjà en vigueur depuis des années. (le Canard Enchainé) 

− 10 mars 10 : Gérard Longuet, président du groupe UMP au Sénat, estime que Malek Boutih ne peut prétendre à présider la Halde : « il vaut mieux que ce soit quelqu'un du corps français traditionnel ». (L'Express) 

− 8 juin 10 : Hortefeux est condamné en première instance par la justice pour ses propos racistes (les Auvergnats...). De nombreuses personnes réclament sa démission. Il fera appel. (Le Monde) 

− 29 juillet 10 : stigmatisation des Roms, suite à un fait divers ponctuel impliquant des manouches. Hortefeux et Sarkozy annoncent le démantèlement de la moitié des campements illégaux. Pourquoi la moitié ? (France Culture) 

− 31 juillet 10 : indignation de la gauche, des éditorialistes, et d'une partie de la droite, après le fameux discours de Grenoble, faisant le lien explicite entre immigration et insécurité. (tous les journaux) 

− 5 août 10 : « la question des étrangers est un problème majeur dans notre pays », dit Frédéric Lefèvre. (Le Post) 

− 12 août 10 : « la montée du racisme en France accompagne la politique menée par le gouvernement ». L'ONU s'en prend directement à la France, en n'hésitant pas à faire des liens avec le régime de Vichy, notamment sur la question des Roms. (France Culture) 

− 18 août 10 : après le discours sécuritaire de Grenoble, c'est la surenchère. Estrosi se prend les pieds dans le tapis... (Le Monde) 

− 19 août 10 : Morano se distingue dans ce "concours" ce matin, en parlant des « Roms qui font la manche en donnant des cachets à leurs enfants pour qu'ils aient l'air drogués et endormis ». (Le Nouvel Obs) 

− 24 août 10 : de plus en plus de membres de l'UMP (de Villepin, Juppé, Raffarin, Goulard, Dati) se désolidarisent et critiquent ouvertement la dérive d'extrême-droite de Sarkozy. Il n'y a que de Villiers pour le féliciter. Et contrairement au premier sondage paru dans le Figaro, tous les autres montrent que les Français n'aiment pas ça non plus. (Ouest-France) 

− 30 août 10 : il y a quelques jours, Kouchner défendait avec force la politique menée contre les Roms. Aujourd'hui, il avoue avoir pensé à démissionner devant cette politique. (Le Figaro) 

− 9 septembre 10 : le Parlement Européen adopte une résolution demandant à la France d'arrêter les expulsions de Roms : « les expulsions collectives violent le droit européen car elles constituent une discrimination fondée sur la race ». Les députés regrettent aussi la rhétorique « provocatrice et discriminatoire » des décideurs français. (Le Nouvel Obs) 

− 12 septembre 10 : suite à cet avis, et aux réactions indignées du monde entier, Besson affirme que « la France ne cible pas les Roms ». Mais une circulaire envoyée aux préfets par le Ministère de l'Intérieur prouve l'inverse. (tous les journaux) 

− 14 septembre 10 : la commission européenne va lancer une double procédure d'infraction contre la France. Viviane Reding, le commissaire européen en charge de la justice, dit : « je trouve choquant qu'une partie du gouvernement français vienne m'expliquer quelque chose à Bruxelles et que l'autre partie fasse le contraire à Paris. Maintenant, ça suffit ! ». (Le Monde) 

− 17 septembre 10 : Sarkozy avait assuré, suite à un sommet européen désastreux, avoir le soutien de Merkel au sujet des évacuations de Roms : « Madame Merkel a même indiqué sa volonté de procéder dans les prochaines semaines à l'évacuation de camps ». Démenti catégorique et offusqué des Allemands dans les heures qui suivent. (Le Parisien)

− 28 septembre 10 : Etienne Pinte, député UMP, annonce qu'il va voter contre le projet de loi sur l'immigration, « le cinquième en sept ans que l'on nous propose », disant que ce texte ne sert qu'à « draguer les voix du Front National ». Goulard et d'autres suivront. (20 Minutes) 

− 28 septembre 10 : l'UMP devait organiser un débat : « Immigration-islamisme, la France menacée ? ». Finalement, il est annulé. 

− 7 octobre 10 : un fichier, le MENS, recense les voyageurs, manouches, roms... Fichier illégal, non déclaré, anticonstitutionnel... Le Ministre de l'Intérieur nie. (tous les journaux) 

− 14 novembre 10 : disparition du ministère de l'identité nationale dans le nouveau gouvernement. 

− 24 novembre 10 : le jeune militant UMP à l'origine des propos litigieux d'Hortefeux (« les Auvergnats... »), avait, dans les heures qui avait suivi, défendu le ministre. Il l'assassine maintenant dans un livre qui sort bientôt, racontant comment on l'a forcé à couvrir ces propos. (AFP) 

− 18 février 11 : Eric Zemmour est condamné pour propos racistes. Thierry Mariani, secrétaire d'état, se dit consterné, et lui apporte son soutien... (Le Figaro) 

− 8 mars 11 : finalement le Parlement ne vote pas (sur amendement UMP) la déchéance de la nationalité pour ceux qui auraient tiré sur un gendarme. Mais le même jour, une député UMP, Chantal Brunel, remporte un joli succès en proposant de « remettre les immigrés dans leurs bateaux »... (tous les journaux) 

− 10 mars 11 : face à la montée du FN, Sarkozy appelle à refuser toute alliance avec le Front, mais il refuse d'appeler par avance à voter pour le PS en cas de duel PS-FN aux cantonales. (I-télé) 

− 18 mars 11 : le débat sur l'Islam nous apporte son lot de jolis petits dérapages (Chantal Brunel, Claude Guéant...) et même l'UMP, sur son site, nous invente le joli concept de « franco-musulman ». (L'Express) 

− 20 mars 2011 : soir d'élections cantonales : J.-F. Copé donne la consigne : pas d'alliance avec le Front National et pas de front républicain... (partout) Dans les jours qui suivent, ce sera la cacophonie, malgré d'incessants affichages « d'unité » !... 

− 25 mai 11 : Guéant, depuis qu'il est ministre, est chargé d'occuper le terrain. D'où beaucoup de petites phrases racistes. La dernière : « deux tiers des enfants qui quittent le système scolaire en échec sont des enfants d'immigrés » qui devient le lendemain « deux tiers des enfants d'immigrés quittent le système scolaire en échec ». Personne ne sait d'où viennent ces chiffres fluctuants... (tous les journaux)

Libération fait un bel article le 26 mai, qui démonte toutes les explications de Guéant. Le 27 juin, l'INSEE publiera un communiqué démentant totalement les propos du ministre, chose extrêmement rare (voire jamais arrivée) de la part de cet organisme. (Le Monde) 

− 14 janvier 12 : une député UMP (Brigitte Barèges) dit qu'il faut « accueillir la préférence nationale ».  C'est la même qui, à propos du mariage homosexuel, avait lancé « et pourquoi pas avec des animaux ? »... (Le Monde) 

− 5 février 12 : Claude Guéant : « les civilisations ne sont pas égales dans le monde ». Sur France Culture, même Eric Raoult, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin ont du mal à le défendre... Au Front National, on dit que ça légitime le discours de Marine Le Pen. 

 

 

 

A suivre.

 

Prochain chapitre :

XV- Une République idéologique : les idées comme invariant de pensée

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Politique
commenter cet article

commentaires