Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 20:29


Rappel :
 Il était une fois un copain de longue date, prénommé Grégo, qui s'était mis à noter, consciencieusement, les instants clefs de la vie Sarkozique.

Exactement ce que, dès le 1er jour, j'avais eu envie de faire, sans parvenir à supporter l'idée de me fader cette tâche que je savais d'autant plus fastidieuse qu'elle était déprimante, pour tout(e) citoyen(ne) soucieux(se) du bien-être de son pays.

Grégo a donc pris des notes, qu'il est temps de vous livrer, en guise de bilan. Elles ne sont certainement pas exhaustives, mais si vous repérez des erreurs ou des manques, n'hésitez pas à nous en faire part, soit en commentaire, soit en cliquant sur "contact" (dans le menu à gauche) pour compléter le document.

Voici le chapitre 16, sur 19.

Bonne lecture,

Polyb.

 

Sommaire du Cahier du petit Nicolas :

I- Une République démocratique : les grands principes des Lumières : séparation des pouvoirs, indépendance de la justice...

II- Une République de la liberté : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits... » 

III- Une République de l'égalité : même citation qu'au dessus ! 

IV- Une République de la fraternité : une République fraternelle, c'est celle qui respecte un autre peuple comme son frère.

V- Une République laïque : l'héritière de la loi de 1905  

VI- Une République des Droits de l'Homme : en démocratie, les citoyens ont des droits. Sinon, ils sont des sujets qui ont des devoirs. 

VII- Une République juste : une justice indépendante 

VIII- Une République au-dessus des partis : « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État. » (article 5 de la Constitution)

IX- Une République écologiste : l'écologie comme grande valeur du XXIème siècle 

X- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (1ère partie)

XI- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (2è partie)

XII- Une République médiatique et communicante : le quatrième pouvoir comme garant de l'indépendance de la pensée 

XIII- Une République des symboles : les symboles comme communication absolue 

XIV - Une République extrêmement droite : ferme

XV- Une République idéologique : les idées comme invariant de pensée

XVI- Une République des bons sentiments et du bon sens : l'alliance de l'intelligence de la main et du cerveau 

XVII- Une République familiale : « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille... » 

XVIII- Une République qui fait des affaires : « le client est roi », disait ma grand-mère épicière 

XIX- Une République qui a des résultats : comme conclusion provisoire 

Epilogue- Et pour finir en souriant (ou pas...)  

 

Une République des bons sentiments et du bon sens : l'alliance de l'intelligence de la main et du cerveau 

 

− 1er août 07 : franchises sur les remboursements médicaux. « Sarkozy utilise la compassion en direction des malades d'Alzheimer ou du cancer pour justifier une mesure destinée à combler pour partie les conséquences de la politique de la droite en matière de protection sociale » (l'Express) 

− 9 août 07 :  « ces franchises devront permettre d'équilibrer les comptes de la sécu. Si ils sont équilibrés, plus de franchises ». Ce sont des propos de campagnes. Elles devaient aussi ne pas être remboursées par les mutuelles, pour rendre les Français « responsables et solidaires ». Finalement, elles le seront. (le Canard Enchainé) 

− 22 octobre 07 : Aujourd'hui, on doit lire la lettre de Guy Moquet dans les écoles. Beaucoup de mobilisation contre cette récupération. (Le Monde) 

− 30 avril 08 : Interview télé : « C'est quand même extraordinaire ! On voudrait me faire changer la loi à chaque fois qu'un sujet médiatique se manifeste! » (au sujet des sans- papiers en grève) « C'est comme ça qu'on exploite la misère des gens ! ».

Rappel : août 07, Enis est enlevé et violé : « Je veux au plus vite des peines plus sévères et un texte pour le mois de novembre au plus tard » ;

août 07 : non lieu psychiatrique requis contre un auteur de double meurtres : « il faut faire évoluer la loi, je suis prêt à le faire » ; 

 octobre 07 : Aaron est tué par un chien : « je demande à Rachida Dati de modifier la loi pour que l'homicide involontaire causé par un chien dangereux devienne une circonstance aggravante ». (le Canard Enchainé) 

− 27 octobre 09 : propos de Claude Guéant sur France Inter : « si on compte les frais dépensés pour l'éducation, la santé, la retraite, les prélèvements sur le travail sont équivalents en France et aux USA ». « Si on compte tous les dispensés de la recherche d'emploi, le Grande-Bretagne compte autant de chômeurs que la France ». C'est étonnant, ce n'est pas le discours habituel sur le coût du travail trop élevé en France... 

− 9 janvier 09 : à propos du débat sur l'identité nationale, et d'une de ses réunions à Vichy qui fait scandale, Nadine Morano avance : « l'Edit de Nantes a été signé à Versailles, il a créé la guerre entre catholiques et protestants : On ne vient plus à Versailles ? ». L'Edit de Nantes a bien été signé à Nantes, et il apportait la paix entre catholiques et protestants... (Vosges matin) 

− 3 mars 10 : Sarkozy, après une tempête accompagnée d'inondations, qui ont fait 50 morts en France, demande à ce que les règles de construction en zones inondables soient durcies. Le 20 avril 2009, à la Cité de l'Architecture et du Patrimoine, il appelait pourtant à ce qu'on « rende les zones inondables constructibles ». (L'Expansion) 

 

 

A suivre.

 

Prochain chapitre :

XVII- Une République familiale : "on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Politique
commenter cet article

commentaires