Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 19:15

 

Rappel : Il était une fois un copain de longue date, prénommé Grégo, qui s'était mis à noter, consciencieusement, les instants clefs de la vie Sarkozique.

Exactement ce que, dès le 1er jour, j'avais eu envie de faire, sans parvenir à supporter l'idée de me fader cette tâche que je savais d'autant plus fastidieuse qu'elle était déprimante, pour tout(e) citoyen(ne) soucieux(se) du bien-être de son pays.

Grégo a donc pris des notes, qu'il est temps de vous livrer, en guise de bilan. Elles ne sont certainement pas exhaustives, mais si vous repérez des erreurs ou des manques, n'hésitez pas à nous en faire part, soit en commentaire, soit en cliquant sur "contact" (dans le menu à gauche) pour compléter le document.

Voici le chapitre 17, sur 19.

Bonne lecture,

Polyb.

 

Sommaire du Cahier du petit Nicolas :

I- Une République démocratique : les grands principes des Lumières : séparation des pouvoirs, indépendance de la justice...

II- Une République de la liberté : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits... » 

III- Une République de l'égalité : même citation qu'au dessus ! 

IV- Une République de la fraternité : une République fraternelle, c'est celle qui respecte un autre peuple comme son frère.

V- Une République laïque : l'héritière de la loi de 1905  

VI- Une République des Droits de l'Homme : en démocratie, les citoyens ont des droits. Sinon, ils sont des sujets qui ont des devoirs. 

VII- Une République juste : une justice indépendante 

VIII- Une République au-dessus des partis : « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État. » (article 5 de la Constitution)

IX- Une République écologiste : l'écologie comme grande valeur du XXIème siècle 

X- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (1ère partie)

XI- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (2è partie)

XII- Une République médiatique et communicante : le quatrième pouvoir comme garant de l'indépendance de la pensée 

XIII- Une République des symboles : les symboles comme communication absolue 

XIV - Une République extrêmement droite : ferme

XV- Une République idéologique : les idées comme invariant de pensée

XVI- Une République des bons sentiments et du bon sens : l'alliance de l'intelligence de la main et du cerveau 

XVII- Une République familiale : « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille... » 

XVIII- Une République qui fait des affaires : « le client est roi », disait ma grand-mère épicière 

XIX- Une République qui a des résultats : comme conclusion provisoire 

Epilogue- Et pour finir en souriant (ou pas...)  

 

 

 

Une République familiale : « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille... » 


− 24 juillet 07 : Les cinq infirmières et le médecin bulgares tenus en otage en Lybie sont libérés. Cécilia Sarkozy est allée médiatiquement là-bas les chercher. Les Bulgares, comme les Européens, sont « effarés par cette récupération médiatique ». (France Culture, 18h) 

− 10 octobre 07 : Sarkozy annonce son divorce le jour de grèves dans les transports, ce qui « dilue et amoindrit les deux informations ». (Le Monde) 

− 20 février 08 : Affaire David Martinon, parachuté à la mairie de Neuilly, soutenu par Jean Sarkozy, puis contraint par le même à se retirer au profit d'un autre candidat. Cela commencera à révéler le fils Sarkozy. 

− 10 octobre 09 : Jean Sakozy essaie de se faire nommer à la tête de l'EPAD. Le monde entier rigole : « jamais en reste pour chroniquer les frasques de Nicolas Sarkozy, la presse étrangère tire à boulets rouges sur cette affaire », dit le Figaro. Le terme de « népotisme » revient beaucoup. Retour sur un spot de campagne qui vantait un « état irréprochable ». 

− 14 octobre 09 : « Désormais, ce qui compte en France, pour réussir, ce n'est plus d'être bien né, c'est d'avoir travaillé dur et d'avoir fait la preuve par ses études et sa valeur. […] (la réforme des lycées de Napoléon est) un geste fondateur de notre éducation nationale (qui signifiait) la fin des privilèges de la naissance », dit Sarkozy, en pleine affaire EPAD. (tous les journaux) 

− 23 octobre 09 : finalement, Jean Sarkozy s'est retiré de la course à la présidence de l'EPAD. Ce matin, il a quand même été élu administrateur devant quelques centaines de policiers pour le protéger. (Le Monde) 

− 8 avril 10 : Imbroglio autour de rumeurs de séparation des Sarkozy. Tout le monde s'accuse, c'est un assez joli vaudeville. (tous les journaux) 

− 19 novembre 10 : Patrick Devedjian accuse les Sarkozy père et fils d'être responsables de son éviction de la tête de la fédération UMP des Hauts de Seine et de son éviction à venir de la présidence du Conseil Général. (AFP) 

− 23 décembre 2011 : le Conseil d'Etat annule la nomination du fils Tibéri au poste de contrôleur des finances. Dommage, cela libérait la 7ème circonscription de Paris pour Fillon... (Le Monde)

 

 

 

A suivre.

 

Prochain chapitre :

 XVIII- Une République qui fait des affaires : "le client est roi", disait ma grand-mère épicière

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Politique
commenter cet article

commentaires