Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 21:40

Rappel : Il était une fois un copain de longue date, prénommé Grégo, qui s'était mis à noter, consciencieusement, les instants clefs de la vie Sarkozique.

Exactement ce que, dès le 1er jour, j'avais eu envie de faire, sans parvenir à supporter l'idée de ma fader cette tâche que je savais d'autant plus fastidieuse qu'elle était déprimante, pour tout(e) citoyen(ne) soucieux(se) du bien-être de son pays.

Grégo a donc pris des notes, qu'il est temps de vous livrer, en guise de bilan. Elles ne sont certainement pas exhaustives, mais si vous repérez des erreurs ou des manques, n'hésitez pas à nous en faire part, soit en commentaire, soit en cliquant sur "contact" (dans le menu à gauche) pour compléter le document.

Voici les chapitres 2 & 3, sur 18.

Bonne lecture,

Polyb.

 

Sommaire du Cahier du petit Nicolas :

 

I- Une République démocratique : les grands principes des Lumières : séparation des pouvoirs, indépendance de la justice...

II- Une République de la liberté : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits... » 

III- Une République de l'égalité : même citation qu'au dessus ! 

IV- Une République de la fraternité : une République fraternelle, c'est celle qui respecte un autre peuple comme son frère.

V- Une République laïque : l'héritière de la loi de 1905  

VI- Une République des Droits de l'Homme : en démocratie, les citoyens ont des droits. Sinon, ils sont des sujets qui ont des devoirs. 

VII- Une République juste : une justice indépendante 

VIII-Une République au-dessus des partis : « Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'État. » (article 5 de la Constitution)

IX- Une République écologiste : l'écologie comme grande valeur du XXIème siècle 

X- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (1ère partie)

XI- Une République qui dit la vérité : la chose publique juste et vraie (2è partie)

XII- Une République médiatique et communicante : le quatrième pouvoir comme garant de l'indépendance de la pensée 

XIII- Une République des symboles : les symboles comme communication absolue 

XIV - Une République extrêmement droite : ferme

XV- Une République idéologique : les idées comme invariant de pensée

XVI- Une République des bons sentiments et du bon sens : l'alliance de l'intelligence de la main et du cerveau 

XVII- Une République familiale : « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille... » 

XVIII- Une République qui fait des affaires : « le client est roi », disait ma grand-mère épicière 

XIX- Une République qui a des résultats : comme conclusion provisoire 

Epilogue- Et pour finir en souriant (ou pas...)  

 

 

Une République de la liberté : « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits... » 

 

− 21 janvier 09 : déplacement de Sarkozy à Nîmes. Comme partout ailleurs : dès minuit, interdiction de stationnement. A 7 heures, interdiction de circulation, avec CRS et gardes mobiles partout. Des enfants dans des écoles n'ont pas pu rentrer manger chez eux le midi, d'autres n'ont pas pu avoir classe. Une dame de 70 ans s'est retrouvé bloquée pendant 4 heures dans une pharmacie où elle allait chercher des médicaments pour son mari. Deux médecins n'ont pas pu se rendre aux chevets de leurs patients. (le canard enchainé) Il y aura des multiples exemples de ce type pendant cinq ans. 

− 29 janvier 09 : un million de personnes dans les rues (mais « quand il y a une grève en France, plus personne ne le remarque », a dit Sarkozy). Et le préfet de Saint Lo et le directeur départemental de la sécurité publique qui se font virer pour des sifflet entendus pendant le discours de Sarkozy. (tous les journaux) 

− 11 novembre 09 : Eric Raoult s'indigne des propos anti-sarkozystes de Marie N'Diaye, prix Goncourt 2009, et interpelle le ministre de la culture en invoquant « le devoir de réserve des lauréats du Goncourt », qui n'existe pas. (l'express) 

− 30 novembre 10 : suite à la publication de documents sur Wikileaks, qui montre notamment l'image dégradée de Sarkozy dans le monde, son porte-parole déclare que cette publication relève d'un « haut niveau d'irresponsabilité ». Hortefeux dit que « la transparence est une forme de totalitarisme ». (l'express) 

 

 

Une République de l'égalité : même citation qu'au dessus ! 

 

− 26 mai 2007 : Xavier Bertrand réaffirme au congrès de la FCPE qu'il « commencerait à supprimer la carte scolaire dès la rentrée prochaine. » (TF1.fr) 

− 20 février 08 : logements sociaux à Neuilly : 954 bénéficiaires, dont 7 enfants de Comte, 12 propriétaires de résidences secondaires, 7 possesseurs de châteaux. (le monde 2) 

− 17 avril 08 : baisse des allocations familiales confirmées par Fillon : 600 euros par an en moins pour les familles concernées (nouvel obs) 

− 24 avril 08 : Sarkozy dit à la télé : « on ne devient pas français en travaillant dans la cuisine d'un restaurant ». Ceci à propos de la grève des sans-papiers, qui ne veulent pas devenir français, mais qui veulent avoir le droit de travailler. (tous les médias) 

− 21 septembre 09 : le forfait hospitalier augmente de 25%, passant de 16 à 20 euros.

− 16 mars 10 : Juppé plaide pour « un réexamen de notre système fiscal face au déficit de justice que ressentent beaucoup de Français». Le début de la fin du bouclier fiscal... (le monde) Dans le même journal, Pierre Méhaignerie annonce : « il faut un gouvernement resserré, avec des dépenses resserrées. Il faut maintenir la retraite à 60 ans pour les ouvriers. Enfin, il faut des dispositions fiscales qui combattent la démesure de certains revenus ». 

− 8 avril 10 : Sarkozy nomme des proches dans les préfectures, pour repasser sur la sécurité. Il en profite pour virer Nacer Meddab, premier « préfet issu de l'immigration ». (Le Figaro) 

− 11 juillet 10 : la rigueur continue, avec la suppression de tout ou partie des aides « écolos » (pompe à chaleur, panneaux photovoltaïques...). Suppression annoncée aussi des déductions d'impôts sur la résidence principale, de la TVA à 5,5% dans le bâtiment... Mais rien encore sur le bouclier fiscal, dit-on. (La Croix) 

− 26 septembre 10 : Lagarde évoque la suppression du bouclier fiscal, Copé aussi... (Europe 1) 

− 11 octobre 10 : Baroin affirme « le bouclier fiscal est un symbole d'injustice et d'inégalités ». (tous les journaux) 

− 23 janvier 11 : par décret, le gouvernement fait sauter toutes les concessions qu'il avait données au moment du débat parlementaire sur la loi sur les retraites, notamment tout ce qui a trait à la pénibilité, pour revenir à son texte initial. (Le Monde) 

− 1er mars 11 : Baroin affirme aujourd'hui que le bouclier fiscal sera supprimé, et l'ISF supprimée ou réformée. Mais ça fait des mois que la majorité dit tout et son contraire... (Le Point) 

− 4 avril 11 : interview de Nora Berra en plein sidaction : « l'homosexualité est un facteur de risque pour le VIH ». (France soir) 

− 14 septembre 2011 : la France a été condamné dans l'affaire des frégates à Taïwan. Une lourde sanction doit être payée. Les sommes seront prises sur les budgets de la Défense, mais aussi de l'éducation, de la culture, de la santé, de l'aide à l'emploi... (le Canard enchainé) 

− 27 septembre 11 : grève dans l'éducation, avec de très fortes mobilisations du privé. Sarkozy, en visite dans une usine, dit : « Les fonctionnaires ont un travail difficile mais ont un statut qui les protège. Mon devoir de chef de l'Etat est d'abord de penser aux ouvriers, aux salariés et aux cadres qui sont lancés dans la compétition internationale et qui ont besoin du soutien de l'Etat ». Et pas aux fonctionnaires dont il est responsable et qui manifestent ? (TF1) 

 

 

A suivre.

 

Prochain chapitre :

IV- Une République de la fraternité : une République fraternelle, c'est celle qui respecte un autre peuple comme son frère.

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Politique
commenter cet article

commentaires