Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 20:15

J'utilise souvent cette métaphore toute simple :

La patience, la mienne comme celle de nombreux lecteurs de LibéOrléans, c'est un peu comme une bouteille.

Petit à petit, chaque goutte d'agacement, chaque filet d'indignation, chaque verre de rage charge le récipient.

Globalement, la bouteille est bonne contenante, le récipient supporte.

Et puis les raisons se multiplient, le niveau monte.

Jusqu'au moment où...

Le MEPRIS avec lequel nous sommes traités, nous, lecteurs de LibéOrléans, mais aussi ceux des autres LibéVilles, mais encore les journalistes qui les animent, ce mépris, donc, génère tout d'abord l'agacement usuel de tout provincial envers du parisianisme de courte vue.


La_France_vue_par_les_parisiens.png
Evidemment, les actions se multiplient pour faire comprendre au parisien que le monde ne tourne pas autour de son nombril. Mais celui-ci joue au petit malin, et ne sourcille même pas.

Pire, il se fout de nous : "Allô, allô ?!" ose-t-il lancer à la tribune pour mieux faire croire que c'est nous qui n'écoutons pas.
L'agacement se transforme peu à peu en franche indignation.

Qu'à cela ne tienne, nous ne faiblissons pas, et nous enclenchons la vitesse supérieure.

Nous investissons du temps, comme de l'argent, dans ce projet de média qui nous tient à coeur : baisser les bras ne serait pas digne de ce que LibéOrléans a été pendant ces années à nos côtés.

A peine un regard. Une mine faussement contrite de faux-cul qui nous joue la carte du "c'est pas ma faute". Encore un peu, et il nous sortait le grand jeu de la crise.

"Je vous donnerai une réponse rapidement".

Et mon derrière, c'est du poulet, aussi.


Elle est arrivée à la toute dernière limite, la réponse.

Elle ne pouvait pas arriver plus tard.

Elle arrive trop tard, et par un dernier élan de lâcheté, car il n'y a pas d'autre mot pour qualifier cela, elle arrive sans réponse possible.

Commentaires désactivés, le couvercle de la boîte est tout simplement refermé.

Baissez le rideau, le spectacle est terminé. Allez-vous en, et fermez-la.

 

La colère gronde, monte, comme le niveau de la bouteille, dangereusement.

Oh, le danger n'a rien à voir avec une forme quelconque de terrorisme, nous sommes pacifiques (quoi qu'en pense Mâm Collin, si prompte à penser qu'on va lui "casser la gueule")...
Mais que se passera-t-il lorsque le récipient, si calme habituellement, débordera ?

La colère est mauvaise conseillère, paraît-il. Mais la colère froide, sourde, est la plus dangereuse. Parce qu'elle décuple les forces, pousse à l'inventivité, fait tomber les barbelés et ouvre bien des portes.

La bouteille déborde, M. Demorand. Les morpions bouseux ne lâcheront pas. Ne vous lâcheront pas.


Vive LibéOrléans.

 

Vive sa ré-ouverture.

 

 

 
Bien à vous, mes lecteurs,
 
et AVEC LibéOrléans.
 
Polyb.

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Orléans
commenter cet article

commentaires

kenjo 09/05/2011 05:21



@BCT


Mais croyez-vous une seule seconde que nous sommes démocratie ?


Bien sur que non...


On se demande bien parfois pourquoi des grands groupes, holdings, et autres banquiers, investissent dans la Presse? Il n'existe pourtant aucun quotidien national qui gagne vraiment de l'Argent ou
tout du moins a l'equilibre financier . Il doit bien exister une raison cachee a cela ? ..Un moyen de controler l'opinion publique? donc la democratie? donc la Liberte de penser
autrement et de pouvoir l'exprimer au grand jour?


Certains veulent museler l'expression plurielle des citoyens...ces traites a la liberte finiront par le payer tres cher...l'Affaire LibeOrleans n'est que l'Arbre qui cache la Foret.


Quoi on va me dire que Rotschild est a 12 000 euros pres par an ? foutaises, foutaises et encore foutaises...D'ailleurs je me demande comment Mourad accepte de gagner si
peu,...Probablement que l'homme se bat plus pour une certaine idee de la France  que pour son porte-monnaie...respectable homme que voila, chapeau bas...


kenjo


 


 



Polyb 07/05/2011 00:23



Pardon d'avoir tardé à te répondre.





LibéO, c'est 1.200 euros nets par mois pour Mourad.


J'ai détaillé ici nos propositions à Demorand :


http://sumotweet.com/djV



BCT 04/05/2011 08:40



Je n'ai qu'un, deux mots.... admiration et solidarité. Je me demande toujours ce que représente financièrement un site comme "Libéorléans" pour Libération ?


Cela doit être une véritable épreuve pour Mam Colin. On a vraiment envie de lui tendre un mouchoir. 


BRAVO à vous tous et que vive "Libéorléans" !


Ce qu'il y a de terrible dans cette affaire c'est que partout dans le monde, des peuples, des personnes se libèrent ou tentent de se libérer, de dénoncer un manque de démocratie avec ces nouveaux
moyens que sont les blogs, facebook, les sites d'infos, tweeter et autres médias et nous en France on invente HADOPI, on plie aux sirènes de la finance et on ferme des sites d'infos... Le phare
de la démocratie est en train de s'éteindre ?



Polyb 04/05/2011 00:24



De rien Eric, on fait ce qu'on peut !


Comme je disais encore hier :


"Beaucoup de déconnade, beaucoup de détermination..." je peux ajouter un zeste et demi de colère en prime !



Eric Taillandier 04/05/2011 00:21



Un Grand MERCI , ,un Grand BRAVO , pour toutes ces initiatives menées pour la continuité de LibéOrléans , des autres Libévilles , le pluralisme et la proximitéde l'information . Merci Steph .