Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 14:55

Depuis plusieurs années, Orléans et sa région ne bénéficient que d'une piètre information de proximité :
Le journal local, La République du Centre, est bien pauvre et convenu. La Tribune tente une percée très insatisfaisante.
Les quelques blogs personnels citoyens qui nous permettaient de nous tenir au courant ont rapidement été muselés.
 
Seul, LibéOrléans, espace d'information et de débat intéressant, nous permet de sortir de la langue de bois et de nous tenir réellement informés.

Or, la direction de Libération a décidé de fermer plusieurs de ses LibéVilles, dont le nôtre, à compter du 30 avril 2011.

Déjà, en août 2008, nous, lecteurs de "LibéO", avions dû nous mobiliser. Nous avions lancé une pétition, fait une manifestation. Notre protestation avait payé... temporairement.

Re-belote au printemps 2011.

Malgré la pétition en ligne (plus de 800 signataires à l'heure où j'écris ces lignes) :
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N8035

 

malgré la mobilisation de salariés de Libé,
http://www.libeorleans.fr/libe/2011/03/libeorleans-des-lecteurs-donnent-de-la-voix.html

 

la direction refuse de céder.

Nous avons du mal à comprendre.

Comment Libération pourra-t-il aborder le thème des fermetures de services de proximité après ça ?
Comment pourra-t-il décemment s'insurger contre le parisianisme de toutes sortes de décisions gouvernementales, mais aussi contre les fermetures des petites unités d'entreprises ?
Quelle crédibilité ?

A un autre niveau, il est temps de comprendre que la démocratie ne peut se développer dans notre pays à l'aide des seuls médias nationaux. L'information de proximité, couplée à un réel espace de débat, nous permet de nous questionner, de réfléchir, de nous impliquer, pour faire progresser notre société. Nous maîtrisons mieux les sujets, nous en comprenons mieux les enjeux, également.
Libé ne semble pas comprendre qu'il rayonne à travers ses antennes régionales...
Eh bien nous ne nous laisserons pas faire.

Car ce billet n'est pas une plainte, mais bien une déclaration de détermination.

Nous, lecteurs de LibéO, d'opinions et d'horizons très variés, sommes déterminés à ne pas laisser fermer notre espace d'information et de débat de proximité.

Si Libé refuse de nous entendre, nous ne laisserons pas pour autant les choses en l'état.

Nous sommes prêts à payer un abonnement mensuel, à monter une association pour gérer le tout, à envisager un rapprochement avec des structures existantes, à nous mobiliser auprès des entreprises de la région, mais il est tout simplement impensable qu'on nous prive de LibéO.

La presse locale est si pauvre, qu'il en va de notre droit élémentaire à l'information. Il en va aussi de notre droit d'expression.

Ce samedi 2 avril 2011 au cinéma Les Carmes d'Orléans, s'est tenue la première réunion du comité de défense de notre journal.

 

Nous avons décidé de montrer à Libération que LibéO ne pouvait et ne devait pas s'arrêter.

Nous allons nous rendre à la direction du journal, sur Paris, et demander un moratoire de la décision, en échange de la mise en place d'une alternative économique différente, que nous sommes prêts à prendre en charge.

 

LibéOrléans DOIT poursuivre son chemin, et croyez bien que ses lecteurs feront ce qu'il faut pour.

 

Bien à vous,

 

Polyb.

 

Garder-LibeOrleans.jpg

 

 

Pour rappel, la pétition est à signer ici :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2011N8035

 

 

Pour info, si nous sommes 50 personnes, acceptant de payer 20 euros par mois, c'est réglé...

La somme mensuelle diminuant si plus de monde se mobilise.

:-)

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Orléans
commenter cet article

commentaires

BR 26/04/2011 17:21



Bien naïf je suis surpris de l'inaction de l'arrêt public du cancre, ce merveilleux journal sans opinion qui informe les braves gens de notre département.


Le silence ce ce torchon est la confirmation de sa soumission aux puissants, aux notables, aux élus qui tiennent la barre. C'est l'illustration parfaite de la nécessité de LibéO.


Grouard, Doligé, Sueur ont tous intérêt objectif à voir disparaître le rebelle Mourad. Honte à eux qui confondent Démocratie et rente à vie.


Continuez à vous battre, ce que vous faites est remarquable.



kenjo 05/04/2011 15:17



Bonjour,


ok pour souscrire 20 euros/mois


kenjo



Polyb 04/04/2011 23:38



Hips !






Jean Debourges 04/04/2011 23:35



Euh... un pastis ...45.!



Polyb 04/04/2011 22:28



Chouette, merci !!