Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 01:40
Un canard chauve surnommé Charlie le barbu est entré dans ma voiture vers 19h.
Je l'ai reconnu tout de suite, son sourire en disait aussi long que le reste de nos repères convenus.
La déesse qui se trouvait près de moi était tout étonnée que ce soit si simple.
(Mon faux canard tout autant, n'ayant servi à rien.)
Nous avons pris la route, et rapidement disserté sur deux ou trois sujets qui nous tordaient les tripes.
La femme en toge nous parlait vrai, mais nous parlait douleur, et nous étions soudain transportés dans une salle de boucher, curetant et farfouillant. C'était il y a si longtemps... ben... nan. C'est là, maintenant, aujourd'hui.
Malgré ce sujet, fort lourd, nous étions déjà bien contents d'être ensemble.
Le portail blanc fut rapidement trouvé, et le pré traversé, direction la table la plus accueillante du quartier.
Exactement ce que l'on attendait : tout aussi chaleureux que sans chichis, de quoi nous mettre à l'aise en deux fractions de secondes : le temps nécessaire à nos yeux pour passer des uns aux autres.
Tous ces grands becs autour des grignotes et des truffes, d'accord, pas d'accord, une seule certitude : ensemble.
L'un d'eux essayait par moments de mettre de l'ordre parmi les piafs : le chef ? Naaaaaan, inutile, pas de chef ici. :-)
Tous aussi rêveurs que têtus, indépendants, complexes. Forcément. Des poux dans la tête, du poil à gratter, mais de qualité ! Il ne nous manquait que l'aérodrome pour décoller. Le pilote ayant troqué sa piste contre un champ de tomates, nous nous sommes finalement contentés de profiter les uns des autres en picorant.
On a bien ri aussi. Des avions qui décollent au lieu d'atterrir, de nos impôts gaspillés, de nos caractères bien trempés.
Il en manquait bien un, mais qui reviendra forcément. Y'a intérêt ! Et puis, plus on est de petits, plus on rit.
Fous ? Forcément, oui.
A plouche les piaches (ça c'est comme le titre : déposé) et merci.

Polyb.



Allons, rien à voir... quoique !
A lire :
http://veilleur.blog.lemonde.fr/2010/01/22/vous-etes-francais-prouvez-le/
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Inclassable
commenter cet article

commentaires

net en feu 26/01/2010 23:04


Merci Polyb
Juste dire à Yves que si les nourritures terrestres avaient manqué, je ne serais pas resté 36h chez lui!
Que Zatstrrouff me parait être un excellent patronyme pour un OPNI (objet politique non identifié).
Imprononçable et on s'en fout, ne voulant pas être cités.
Il nous appartient de faire grandir cette idée, et peut être alors de changer de nom et de status afin d'avoir une plus grande lisibilité (à l'image de ce que fait Circé pour la cause des
femmes).
Bises à vous tous et à vos tribus


Polyb 24/01/2010 22:26


C'était parfait, Yves !
N'as-tu pas remarqué que nous étions tous plus absorbés par les discussions que par la nourriture ? Personne n'a manqué de rien.
Recommencer, oui, sans aucun doute.
Je t'embrasse.


Yves qui marche dans sa tête 24/01/2010 03:17


"nous nous sommes finalement contentés de profiter les uns des autres en picorant."
Serait-ce à dire que les nourritures terrestres apportées, proposées, soumises... étaient trop peu présentes ???
Je ne vois qu'un remède : recommencer !!! Avec une interrogation écrite sur les "Zatstrrouff" et leurs différentes variantes graal-maticales et orthographistiques et pique épique...
Ah, vivement la prochaine !!! 


BR 23/01/2010 20:41


le Canard, la déesse et Zatstrrouff, un impossible espace, une nécessaire colère, d'improbables rencontres et de vilaines destestatons.
Une orthophoniste pour nous permettre de prononcer le signe de raliement.
Un psychatropiste pour toutes les pirouettes et saut de l'ange.
Un béavoriste, un sportisoliste et tant d'autres choses encore.

Demain sera un autre jour mais nous ne serons désormais jamais plus seuls.
Un rassemblement au cœur de la cité Argonne et déjà quatre Zatstrrouffistes réunis pour semer le touble, récolter la colère, peupler le vide d'une présence reconfortante.
Un résultat immédiat qui  fait sortir le loup du bois, la magicienne de ces gongs, le diaiblotin de son turbin et le témoin distant de sa posture lointaine !

Merci





Tryphon 23/01/2010 13:33


Mon cœur est avec vous, en attendant un peu plus de disponibilité.