Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Polyborus
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres.
Valeurs fortes :
Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.
  • Citoyenne intéressée par la politique, la musique, et le dessin... entre autres. Valeurs fortes : Loyauté, confiance, honnêteté, solidarité, ... et même, services publics.

 



Il y a    personne(s) sur ce blog.

Recherche

10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 21:15

Ceux qui me connaissent, y compris professionnellement, le savent en général.

Je ne supporte pas la violence, qu'elle soit exercée par un conjoint, par un ami, par un parent.

Dans violence, il y a viol. Du latin Violare. Blesser, léser, traiter avec force... Et c'est vraiment comme cela que je ressens les choses.

Une claque, une mandale, une beigne... c'est le viol de l'intégrité de l'autre.

C'EST grave.

 

Après un passage sur le blog de Circé, j'ai regardé quelques courts métrages sur Dailymotion, sur les violences faites aux femmes.

En France, tous les 2 jours et demi, une femme meurt sous les coups de son compagnon.

Combien d'enfants sont admis dans des hôpitaux pour une "chute" qui n'en est pas une ?

Combien de proches frappés par leur frère, leur soeur, leur mère, leur père, leur copain, ... ?

 

Les cours de récrés et les jeux dans les parcs nous en apprennent beaucoup sur les habitudes familiales.

Mais avant tout... quand est-ce qu'on dit NON ?

 

Non aux violences conjugales, non aux violences parentales, non aux violences physiques, mais aussi non aux violences morales, tout aussi profondes.

 

Vous claquez votre enfant de temps en temps ?

Vos disputes de couple dégénèrent parfois (ou souvent) à la maison ?

Vous humiliez votre compagne, votre compagnon, votre fils, votre fille, votre vieille tante ?

Vous subissez ?

Et tous ceux qui ne peuvent rien dire ?

=> Les jeunes enfants, les sans papiers, les handicapés, les vieux...

Tous ceux qui sont sous contrôle de leur... bourreau.

 

Victimes ou bourreau, parlez-en.

La violence est une calamité.

Elle fait des ravages.

Il est temps qu'on en parle. Vraiment.

 

VIDEO : C'EST PAS GRAVE de Cédric Fayolle et Alexandre Berne.

 

Bien à vous,

 

Polyb.

 .

Partager cet article

Repost 0
Published by Polyborus - dans Société
commenter cet article

commentaires

dame Lepion 12/10/2010 14:31



Circé, vous dites très clairement ce que je n'ai "miséricordieusement" pas pu dire, "envoûtée" que j'étais ! hi , hi !



Circé 12/10/2010 08:27



Ma Polyb froufrounette, que le pseudo soit "Sanaa Younouss" ou bien " un mec qui ...", les propos se reflètent comme en un miroir.


L'un-e (?) comme l'autre sont assez laches dans le fond. Des commentaires anonymes à charge de personne-s ( s'il y a bien deux personnes différentes ) qui visiblement ont quelques soucis.


Je leur proposerai volontiers d'aller consulter. Elles ont bien  des récriminations à exposer. Et les leçons de pseudo-morale t'enjoignant de rentrer chez toi, alors que ce blog est le tien
est proprement à côté de la plaque. M'est avis qu'ils feraient mieux d'aller naviguer en d'autres eaux, ils se sont égarés . Il y a bien des malades qui s'ignorent en ce monde.



dame Lepion 12/10/2010 01:36



Marrant, le commentaire ci-dessus, s'il n'émanait d'une personne authentiquement malheureuse...



Sanaa Younouss 11/10/2010 06:40



Merci de defendre les femmes et leurs tragédies mais vous même vous agissez en une femme violente par les mots, les faits et par vos écrits.


Je n'aime pas ce que vous faites> Votre vie semble triste car vous masturbez votre cerveau en contemplant la misere des autres et en la criant sur les toits.


Rentre chez toi Polyborus, et occupe toi de tes affaires car tu ne cesses de faire la mal par tes propos insurgés. Tes actions ne sont pas mesicordieuses et ton envoutement a te faire remarquer
conduit a entretenir cette violence que nous subissons.


Par ta violence tu entretiens un monde de mal et vos juges de France ne savent plus rendre justice- Regarde l'affaire Outreau-


Regarde aussi comment les juges nous protegent: Je peux maintenant porter une fausse plainte contre mon mec pour lui briser sa vie car je sais a l'évidence que le juge me suivra. Les gens comme
toi se multiplient et ne s'interrogent pas sur les conséquences de leurs engagements et cachent au plus profond d'eux leurs vraies natures de prédateur et crie au loup afin d'effacer leurs
crimes.


A bon entendeuse


 



BCT 10/10/2010 19:46



Bizzz